Cet article date de plus de 3 ans

Narbonne : encore une tonne de cannabis saisie sur l'A9

Nouvelle prise pour les douanes de Narbonne dans l'Aude : ses agents ont découvert 1.068 kg de cannabis dans un camion transportant des caisses en bois vides de l'Espagne vers la Grèce. Près de trois tonnes avaient déjà été saisies dans un poids lourd,  le 2 avril dernier sur l'A9.
Les agents des douanes de Narbonne (Aude) ont saisi ces 1.068 kg de cannabis dans un camion supposé transporter des caisses en bois vides depuis l'Espagne vers la Grèce.
Les agents des douanes de Narbonne (Aude) ont saisi ces 1.068 kg de cannabis dans un camion supposé transporter des caisses en bois vides depuis l'Espagne vers la Grèce. © Photo Douanes Francaises / AFP
Le 14 avril, vers 14h30, dans le flot de véhicules roulant sur l'A9 entre Perpignan et Montpellier, les douaniers ont intercepté un camion frigorifique immatriculé en Espagne et l'ont escorté jusqu'à une aire de repos pour le contrôler.

L'examen approfondi du chargement composé de palettes, surmontées pour chacune de quatre caisses en bois, a permis de mettre au jour des sacs en plastique noir contenant de la résine de cannabis et des sacs argentés renfermant de l'herbe de cannabis, soit 1.045 kg de résine de cannabis et 23 kg d'herbe, selon la douane.

Après les 2,9 tonnes découvertes dans un poids lourd le 2 avril, cette nouvelle prise effectuée le 14 avril porte le total à 3.962 kg de cannabis saisis en moins de quinze jours sur l'autoroute A9.

Les félicitations du ministre 


"Je félicite les agents de la brigade des douanes de Narbonne pour ces deux saisies importantes de cannabis, coup sur coup. C'est le témoignage de la qualité des méthodes de travail des agents de la douane française en termes de ciblage et de contrôle", s'est félicité dans un communiqué le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

La valeur de la marchandise est estimée à près de 8 millions d'euros sur le marché illicite de la revente des stupéfiants.
 
Le chauffeur, qui affirmait se rendre en Grèce pour y acheminer des caisses en bois, a d'abord été placé en retenue douanière puis remis à la police judiciaire de Perpignan sur instruction du procureur de la République de Narbonne à l'issue de la procédure douanière.

La juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Marseille s'est saisie du dossier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité drogue faits divers douanes autoroute économie transports