• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Narbonne : un négociant a fait passer 30.000 hectolitres de vin espagnol pour du vin français

Illustration / © Christian Watier / Maxppp
Illustration / © Christian Watier / Maxppp

Le rosé que vous achetez est-il vraiment français ? D’après Le Parisien, 10 millions de bouteilles de vin espagnol ont été maquillées en vin français. Un négociant de Narbonne a maquillé à lui seul 30.000 hectolitres de vin.

Par RD

Des millions de bouteilles de rosé espagnol ont été vendus pour du vin français, révèle une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), d’après une information du Parisien ce lundi 9 juillet. La DGCCRF a lancé une enquête en 2016, après avoir reçu des alertes fin 2015 sur la francisation de vins espagnols.

Des fraudes chez quatre négociants-producteurs ont été constatées. L’un d’eux est installé dans l’Aude, près de Narbonne. A lui seul, le négociant aurait "maquillé 30.000 hl de vin en trois ans".
 
 

Une arnaque rémunératrice pour les escrocs


Au total, les différents cas de francisation concernent plus de 70.000 hectolitres de vin, soit l’équivalent de 10 millions de bouteilles de rosé. Dans près d’un établissement contrôlé sur cinq, le rosé vendu comme français venait en fait d’Espagne. Derrière l’arnaque, un intérêt financier : en 2016, le vin en vrac espagnol s’achetait en effet 0,34 €/litre, contre 0,75 à 0,90 €/litre pour un équivalent français, souligne le Parisien. "Vendre une piquette ibérique au tarif d’une IGP (indication géographique protégée) est donc particulièrement rémunérateur pour les escrocs", notent nos confrères.

Des procédures pénales pour tromperie, pratique commerciale trompeuse ou usurpation de signes de qualité sont ouvertes. Les peines peuvent aller jusqu’à deux ans de prison, et au moins 300.000 € d’amende.
 
Narbonne : un négociant a fait passer 30.000 hectolitres de vin espagnol pour du vin français
Le rosé que vous achetez est-il vraiment français ? D’après Le Parisien, 10 millions de bouteilles de vin espagnol ont été maquillées en vin français. Un négociant de Narbonne a maquillé à lui seul 30.000 hectolitres de vin. - F3 LR - Reportage : F.Hertmann et B.Pansiot-Villon

 

Impact "catastrophique" pour les viticulteurs

La fraude va de l'étiquetage trompeur (un drapeau français par exemple), à la francisation pure et simple du vin. Pour Ludovic Roux, viticulteur, président de la cave coopérative de Talairan dans l'Aude, interrogé par le Parisien, "l'impact est d'autant plus catastrophique que l'Aude a fait un bond qualitatif sur ses vins au cours des dernières années". "Ces détournements de notoriété sont très dangereux pour nos vignerons et nos équilibres économiques", souligne-t-il. "Les consommateurs floués associent - à tort ! - le mauvais vin qu'ils ont acheté avec nos IGP."

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus