• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

10 contraventions sur l'A61 à Narbonne pour un transport dangereux et une vitesse trop lente

A61 près de Narbonne (Aude) - 10 amendes pour dépassements de poids et vitesse anormale sur autoroute - 7 août 2016. / © gendarmerie nationale 11
A61 près de Narbonne (Aude) - 10 amendes pour dépassements de poids et vitesse anormale sur autoroute - 7 août 2016. / © gendarmerie nationale 11

Le conducteur d'une camionnette, qui transportait un tracteur de 3 tonnes sur une remorque prévue pour 500 kgs, s'est vu infliger 10 amendes, dont 9 pour dépassements de poids, dimanche matin sur l'A.61, à hauteur de Fontcouverte, près de Narbonne, dans l'Aude. Facture totale : 900 euros.

Par Fabrice Dubault


L'attelage artisanal prévu pour 500kg supportait un tracteur de 3 tonnes


Le contrevenant, qui venait de la région parisienne et allait en Espagne prendre un bateau pour le Maroc, a été intercepté au niveau de Fontcouverte, près de Narbonne, sur l'A61, par le peloton motorisé de Lavalette.
Sur une petite remorque prévue pour tracter 500 kilos maximum, il transportait un vieux tracteur de plus de 3 tonnes. De plus, il roulait entre 40 et 50km/h sur l'autoroute...
Un conducteur "prudent " ! Non, un chauffeur dangereux pour les gendarmes audois. Dangereux pour lui et pour les autres, en ce week-end de fort trafic.

9 contraventions à 90 euros pour dépassements de poids


La gendarmerie a précisé que les amendes, de 90 euros chacune, avaient été infligées par tranche de 500 kg de surcharge.
Le conducteur a ainsi reçu 5 amendes de dépassement de poids pour la remorque, 1 pour le poids total autorisé du véhicule et 3 pour le poids total roulant autorisé (ensemble véhicule et remorque).

1 amende pour vitesse anormalement réduite sur autoroute


Le conducteur contrevenant a aussi reçu une dernière amende de 90 euros pour une vitesse anormalement réduite sur une autoroute, à savoir entre 40 et 50 km/h, a ajouté la gendarmerie.

La remorque, de fabrication artisanale, ainsi que le tracteur, ont été laissés sur place par la gendarmerie, qui a donné au propriétaire un délai de 7 jours avant mise en fourrière, pour reprendre son matériel.

Sur le même sujet

L'administration pénitentiaire veut recruter : à quoi ressemble le quotidien d'un gardien de prison à Carcassonne ?

Les + Lus