Go-fast mortel à Narbonne : 12 ans de prison pour le principal accusé

Le conducteur du 4X4, percuté par la Mercedes du trafiquant de drogue lancée à vive allure, est mort après avoir été éjecté de son véhicule. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Le conducteur du 4X4, percuté par la Mercedes du trafiquant de drogue lancée à vive allure, est mort après avoir été éjecté de son véhicule. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

L'avocat général avait requis 17 ans de prison contre Laurent Morcillo. Le 24 juin 2013, l'homme avait percuté, à bord de sa Mercedes roulant à 240 km/h sur l'A9, la voiture d'un Audois, mort sur le coup.

Par C. D. (avec AFP)

Le trafiquant de drogue qui avait fui les douaniers à bord d'une voiture conduite à vive allure et provoqué un accident mortel, le 24 juin 2013, a écopé de 12 ans de prison devant le tribunal correctionnel de Narbonne (Aude).

L'avocat général avait requis, vendredi 23 octobre, 17 ans de prison contre Laurent Morcillo, 32 ans, au volant d'une Mercedes sur l'A9 qui avait éjecté mortellement de sa Jeep à hauteur de Narbonne Marc Baptiste, un chef d'entreprise audois de 47 ans. Morcillo transportait 177 kg de résine de cannabis dans son coffre et roulait à 240 km/h.

En liberté conditionnelle d'une peine de 7 ans pour tentative de meurtre


Morcillo avait été arrêté peu après et la police judiciaire avait récupéré, le lendemain, 129 kg de cannabis supplémentaires dans une caravane appartenant à son beau-frère, à Villeneuve-lès-Maguelone, près de Montpellier (Herault). L'homme était alors en liberté conditionnelle d'une peine de sept ans pour tentative de meurtre et n'avait pas de permis de conduire.

Un complice présumé, Karim Fahri, 35 ans, a écopé de six ans contre 10 requis, tandis qu'un autre, Lacène Sabatier contre lequel une peine identique avait été requise a été relaxé au bénéfice du doute. Tous deux n'étaient pas à bord de la voiture mais étaient accusés d'avoir participé au transport de la drogue.

Enfin, Benjamin Poletti, 31 ans, a écopé de cinq ans de prison, contre huit requis. Il se trouvait, menotté, dans le coffre de la Mercedes. La justice l'a soupçonné d'être le véritable propriétaire des stupéfiants que les trois autres lui auraient volés.

Go fast mortel de Narbonne : le reportage de juin 2013
Le récit de notre journaliste, Isabelle Bris, en juin 2013.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus