Aude : un jeune de 19 ans décède lors d'une rixe sur le parking de la discothèque La Villa à Gruissan

Le drame s'est produit tôt ce matin aux alentours de 4h sur le parking de la discothèque "La Villa", située à Gruissan. Un jeune homme de 19 ans a été tué lors d'une altercation avec un groupe de jeunes. L'auteur présumé des faits a été placé en garde à vue.

Tout commence à Narbonne lorsque Jonathan et ses deux amies prennent la direction de Gruissan pour passer une soirée. Le groupe d'amis désigne alors une capitaine de soirée, qui prend sa voiture et s'engage à ne pas boire. 

Décidés à passer la soirée dans un bar de Gruissan, ils changent rapidement de programme : les bars sont déjà complets en raison de la jauge imposée par la crise sanitaire. 

Agression violente

Les amis décident alors de se rendre en discothèque. Peu avant une heure du matin, ils entrent dans l'établissement La Villa d'où ils en sortent à environ 4h20 du matin. "Ils achètent une bouteille d'alcool, dont on attend de déterminer le niveau de consommation. Ils sont dans la perspective de s'amuser", précise le procureur de la République de Narbonne, Eric Camous.

C'est à la sortie de la discothèque que la situation dégénère. Jonathan et ses deux amies se séparent sur le parking pour retrouver un quatrième ami. Un groupe de six garçons se trouve à proximité de deux véhicules.

Un échange a eu lieu entre le groupe de jeunes et Jonathan, à la suite de quoi un des garçons porte un coup à Jonathan. La victime prend alors la fuite, elle est poursuivie par l'agresseur qui le projette contre un véhicule, et le tape violemment à la tête. Elle s'effondre, puis se relève, fait un mètre ou deux et s'effondre à nouveau devant le véhicule. 

Eric Camous, procureur de la République de Narbonne

L'auteur de l'agression prend la fuite avec son groupe d'amis dans deux voitures. Rapidement, les secours et la gendarmerie se rendent sur les lieux."Ils sécurisent les lieux. A leur arrivée, il y a un mouvement de foule extrêmement disparate, beaucoup de gens crient. L'ambiance est très insécurisante et particulièrement impressionnante", détaille Eric Camous. 

Pour l'heure, l'origine de l'altercation demeure inconnue. 

Après près d'une heure de tentative de réanimation, la victime est transportée en urgence absolue à Perpignan. Elle va finalement décéder peu avant 7h. 

Important dispositif pour mener l'enquête déployé sur place

Un important dispositif est déployé sur place pour mener l'enquête et tenter de démêler les circonstances de ce drame : groupement de gendarmerie, brigade de recherche, section de recherche ainsi que des techniciens d'investigation criminelle sont mobilisés sur place.

"Immédiatement, la gendarmerie recueille des témoignages et prend de nombreuses identités de témoins", ajoute le Procureur de la République de Narbonne. Avant d'ajouter, "à 10h ce matin, une dame s'est présentée à la gendarmerie de Vinassan indiquant avoir trouvé son fils en pleurs à son domicile disant qu'il était l'auteur de l'agression". 

La gendarmerie se rend sur place, le jeune homme est placé en garde à vue aux alentours de midi pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Le jeune audois risque 15 ans de réclusion criminelle.

Il semblerait que certains éléments laissent sous-entendre que les deux jeunes se connaissaient. Ces informations restent à confirmer. 

Eric Camous, procureur de la République de Narbonne

Alors que les boîtes de nuit viennent tout juste de rouvrir leurs portes, après plus d'un an de fermeture, ce drame interroge sur la violence et la consommation d'alcool chez les jeunes. Le procureur de la République conclu, "la sécurité était bien assurée dans cet établissement qui avait mis en place tout un protocole avec des agents équipés de caméras".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité violence décès