A Narbonne, la mobilisation des cheminots est intacte, après plus d'un mois de grève contre la réforme des retraites

Gare de Narbonne, dans l'Aude - 9 avril 2018 / © France 3 LR / F.Guibal
Gare de Narbonne, dans l'Aude - 9 avril 2018 / © France 3 LR / F.Guibal

Toujours aussi déterminés à obtenir le retrait de la réforme des retraites. C'est le message que les cheminots CGT de Narbonne ont tenu à faire passer ce lundi 6 janvier en occupant la gare avec des piquets de grève dans chaque service. 

Par Carine Alazet

Dès 4 heures du matin ce lundi 6 janvier, les cheminots de la section CGT ont occupé les différents services de la gare de Narbonne dans l'Aude, afin de montrer toute leur détermination après 32 jours de conflit, le plus long de l'histoire de la SNCF.

"En ce jour de rentrée, on voulait se remobiliser et montrer que les cheminots sont toujours aussi déterminés contre la réforme des retraites", nous a expliqué Jérôme Curto, le secrétaire général de la CGT cheminots à Narbonne.

Selon le syndicat, le nombre de grévistes serait reparti à la hausse en ce début d'année.

A Narbonnne, les employés des guichets chargés de la vente pour les TGV sont tous grévistes. 

100% de grévistes au guichet, un taux qui s'explique aussi par la volonté de réorganisation de l'entreprise, qui souhaiterait supprimer les guichets et les remplacer par des machines, selon les informations de la CGT.

Ce sont 12 mères de famille qui se demandent quel va être leur avenir à Narbonne, avec les menaces sur leur emploi et leur retraite.

Les piquets de grève ont pris fin à 11h ce lundi 6 janvier.

Les cheminots CGT de Narbonne seront à nouveau mobilisés jeudi 9 janvier, pour l'appel intersyndical à manifester contre la réforme des retraites.

Le mouvement de grève a commencé le 5 décembre 2019.

 

Sur le même sujet

Les + Lus