VIDÉO. 40 ans après la mort de Louis de Funès, Fleury d'Aude se souvient du tournage du "Petit Baigneur" et d'un acteur discret

durée de la vidéo : 00h02mn51s
Il y a 40 ans, Louis de Funès nous quittait. Parmi ses grands succès, un film aux 5 millions d'entrées : "Le Petit Baigneur". Beaucoup de scènes ont été tournées en Occitanie, entre Collioure, Agde et Fleury d'Aude. ©FTV / J-M. Escafre - F. Detranchant

Collioure, Agde, Magalas, Fleury d'Aude... En Occitanie, "Le Petit Baigneur" a mobilisé six lieux de tournage différents. À sa sortie en 1967, le film avait totalisé plus de cinq millions d'entrées. Retour dans l'Aude où des habitants nous racontent les coulisses d'un tournage inoubliable.

Décédé il y a 40 ans, Louis de Funès reste l’acteur comique préféré des Français avec une filmographie qui va de "La Grande Vadrouille" à "La Folie des Grandeurs" en passant par "Le Petit Baigneur" filmé dans l'Aude, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales. Jean-Michel Escafre et Franck Detranchant sont retournés sur les lieux du tournage pour France 3 Occitanie. 

Un paradis perdu

L’été 1967 a marqué Fleury, un ancien village de pêcheurs. C'était l’été du tournage du "Petit Baigneur". Trois habitants des cabanes de ce petit hameau très calme, à l’embouchure de l’Aude, se remémorent leurs souvenirs de cet événement. 

Les parents de Thérèse Rossignol possédaient la maison où Michel Galabru vit, dans la fiction, une convalescence contrariée. "Ils avaient aménagé une pièce, se rappelle la fille des anciens propriétaires. C’est mon paradis perdu. Il n’y avait que nous, il n’y avait rien autour. Pour moi, c’était un paradis."

Louis de Funès "en retrait"

Si la maison est restée intacte, le film a changé le visage des cabanes. Le tournage a duré 70 jours. Sur le plateau, Michel Galabru semble accessible, mais de Funès est lui trop discret, à la grande déception des journalistes de l'ORTF.

"Galabru jouait au foot avec les enfants, au bord de la rivière. Mais Louis de Funès était en retrait", se souvient Roger-Marc Barbier. Il avait neuf ans lors du tournage et se rappelle des deux pêcheurs figurants venus de Valras "qui se font tremper par le bateau mouche". "Leur accent, on le reconnaitra jusqu’au bout du monde et ils étaient mes voisins."

Pierre Chamayrac se souvient, que son père, alors pharmacien, a reçu une curieuse visite... "Pour les besoins du film, ils avaient besoin qu’un cheval retrousse ses babines, qu’il fasse un semblant de rire. Les techniciens du film sont venus à la pharmacie voir s’il avait de la cannelle. On leur avait dit qu’il fallait lui faire manger de la cannelle. Et effectivement, quand on regarde le film, vous voyez bien la scène où le cheval rit !"

À Fleury d'Aude, il y a des signes qui ne trompent pas, l'esprit du "Petit Baigneur" est toujours là.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité