Réforme des retraites : blocage du dépôt pétrolier de Port-la-nouvelle, les syndicats votent la poursuite du mouvement

Ce vendredi 17 mars en fin d'après-midi, l'intersyndicale à voté la poursuite du mouvement. Depuis jeudi matin, à l'initiative de la CGT, des manifestants bloquent l'accès au dépôt pétrolier de Port-la-nouvelle, dans l'Aude. La zone portuaire possède en particulier 145 000 m3 de capacité de stockage d'hydrocarbures

Ils ont passé la nuit sur le rond point et ils n'ont toujours pas l'intention d'en bouger. Les manifestants bloquent toujours l'accès du dépôt pétrolier de Port-la-nouvelle. Des renforts de SUD et de FO sont venus renforcer les effectifs de la CGT qui avait initié l'action dans la nuit de mercredi à jeudi.

La poursuite du blocage voté jusqu'à samedi 15 h au moins

Ce vendredi après-midi, Jésabelle Paoli, secrétaire de l'union locale CGT de Narbonne, a indiqué que l'intersyndicale avait décidé le maintien de l'action jusqu'à samedi 15 h. Les militants décideront alors, par un nouveau vote, s'ils prolongent encore de 24 h leur blocage.

 

Environ 70 manifestants sont présents sur place et se relaient pour empêcher les camions de remplir leurs cuves en hydrocarbures. 

Seuls sont autorisés à passer les camions transportant de l'oxygène liquide à destination des hôpitaux

Madame Paoli a toutefois précisé que les militants avaient décidé, après une demande de la gendarmerie, d'autoriser les camions à venir s'approvisionner en oxygène pour pouvoir livrer notamment les hôpitaux.

Port-la-nouvelle est le 15éme port continental français. L'essentiel du trafic est constitué des "vracs liquides" (hydrocarbures) avec plus d'un million de tonnes recensées en 2022.