Avenir sombre pour le HBCN, le club de handball féminin de Nîmes

350 000 euros de déficit. Le HBCN risque bien de déposer le bilan. Hier lundi, le numéro 2 Olivier Gebelin a réuni le conseil d'administration du Handball Cercle de Nîmes. Suite à une mauvaise gestion du président Bertrand Roux, le club pourrait mettre un terme à sa saison.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

On les appelle "les indomptables". Et pourtant, samedi dernier, l'émotion était vive parmi les joueuses du HBCN. Les handballeuses nîmoises avaient battu les tenantes du titre, Fleury. Mais malgré leur qualification pour les play off, ça pourrait être leur dernier match. Car malgré de nombreuses réunions du comité de pilotage, le club nîmois connaît un déficit abyssal.

350 000 euros de déficit pour le HBCN

Tout le monde parle de la mauvaise gestion du président Bertrand Roux, qui est aujourd'hui invisible pour les médias alors qu'Olivier Gebelin, ancien président, tente de redresser la barre.
Le club nîmois doit donner aujourd'hui une conférence de presse sur son avenir avant d'être convoqué, le 14 mars prochain, par la commission nationale de contrôle de gestion  (CNCG) pour présenter les éléments comptables pour 2015.

En attendant, tout le monde sportif et politique s'émeut, dans le Gard, de la fin de clap possible du HBCN.

Daniel Moine et Sandy Vicente ont rencontré les joueurs et les dirigeants du club nîmois. ©F3 Pays gardois