Aveyron : la rivière Tarn victime d'une pollution, la baignade interdite de Millau à Saint-Rome-de-Tarn

La rivière Tarn dans le sud-Aveyron a subi une pollution en début de semaine. Suite à une panne à la station d’épuration de Millau, les eaux usées ont été déversées dans la rivière une partie de la journée du 16 août. La baignade y est interdite jusqu’à nouvel ordre. Des analyses sont en cours.
Le Tarn entre Millau et Saint-Rome-de-Tarn subit une pollution de l'eau depuis le 16 août, la baignade y est interdite jusqu'à nouvel ordre. Archives.
Le Tarn entre Millau et Saint-Rome-de-Tarn subit une pollution de l'eau depuis le 16 août, la baignade y est interdite jusqu'à nouvel ordre. Archives. © MaxPPP / Jean-Marc Lallemand

Pas de baignade dans la rivière actuellement entre Millau et Saint-Rome-de-Tarn. Des eaux usées ont été déversées dans le cours d’eau pendant plusieurs heures entre lundi matin et lundi après-midi, après une panne à la station d’épuration de Millau.

L'armoire électrique de l'équipement a pris feu et mis à mal tout le système de traitement des eaux usées. Les eaux qui n'ont pu être contenues dans le bassin tampon sont ainsi parties à la rivière. Il faut toutefois noter que ces eaux étaient déjà partiellement filtrées.

La réparation de la panne a pu être finalisée vers 15h30 lundi mettant fin au déversement des eaux usées.

Emmanuelle Gazel, maire de Millau, a immédiatement été prévenue par Aqualter, la société exploitante de la station d'épuration : "Nous avons pu rapidement prévenir l'ARS, les services de la préfecture, le syndicat mixte du bassin tarnais et le professionnels du tourisme et ainsi prendre sans tarder les mesures préventives d'interdiction de baignade nécessaires".

Les activités nautiques ont donc été interdites en aval de la station, à partir de Comprégnac. Le maire du village, Olivier Julien, a signé un arrêté pour « interdiction temporaire préventive », à compter du 16 août et jusqu’à nouvel ordre.

Des analyses sur la qualité des eaux sont effectuées de manière récurrente par l'ARS. Celle de lundi, 20 km en aval de la station d'épuration, donc relativement loin du site en question, était encore bonne. Un nouveau prélèvement a été effectué mercredi 18 août, dont les résultats sont attendus pour vendredi 20 août. En outre, des expertises seront réalisées pour vérifier si l'entretien de la station d'épuration a été fait dans les normes.

Pour rassurer les Millavois pouvant penser que cette pollution provenait des travaux réalisés cet été sur une passerelle qui enjambe le Tarn et qui avaient eu pour conséquence de troubler l'eau de la rivière, sachez qu'il n'y a aucun lien entre les deux et que cette seconde pollution n'est par chance que visuelle et temporaire.

Mise à jour du vendredi 20 août : Les analyses effectuées par l'ARS étant bonnes, l'interdiction de baignade sur les deux communes de Saint-Rome-de-Tarn et Viala-du-Tarn est levée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement pollution nature