Incendie en cours dans l'Aveyron : reprise du feu, de nouvelles habitations évacuées

Mercredi 10 août, dans la soirée, le feu reprend à Mostuéjouls dans l'Aveyron. Les autorités annoncent l'évacuation du lieu-dit Boyne (commune de Rivière-sur-Tarn) et du lieu-dit La Grave (commune de Mostuéjouls).

Mercredi 10 août, en début de soirée, le feu est très actif dans l'Aveyron et continue à progresser vers Mostuéjouls et Rivière-sur-Tarn. Les températures très élevées, un taux d'humidité très faible conjugué au vent sont les causes de cette évolution.

Les autorités ont donc décidé l'évacuation du lieu-dit Boyne (commune de Rivière-sur-Tarn) et du lieu-dit La Grave (commune de Mostuéjouls).

Dans la journée, 450 pompiers étaient toujours à pied d'œuvre afin de maîtriser l'incendie qui s'est déclaré deux jours plus tôt à Mostuéjouls dans l'Aveyron, dans les Gorges du Tarn. "Cette nuit, le feu a repris sur la commune, raconte sur l'antenne de Sud Radio Christine Bedel, maire de la commune évacuée dans la nuit de lundi à mardi.

Une importante solidarité

Selon l'élue, le feu se situe au-dessus de son village et commence à s’étendre à la commune voisine de Rivière-sur-Tarn : "aujourd’hui, le feu n’est toujours pas maîtrisé ni fixé. On a 450 pompiers hébergés sur la commune qui viennent pour toute l’intendance comme par exemple manger. Ils font un travail extraordinaire."

Extraordinaire comme la solidarité dont a fait preuve la population. "Beaucoup d’habitants se sont proposés spontanément pour héberger des évacués, raconte Christine Bedel. Vous savez, dans les petits villages tout le monde se connaît. Beaucoup d’entre eux ont été hébergés par des amis, par des voisins. Les communes voisines ont ouvert toutes leurs salles municipales. Au fur et à mesure que l’on recevait les gens."

Un retour de la population prématuré

Mais la réintégration de ces personnes évacuées n'est "absolument pas envisagée à ce stade" alerte la préfecture de l'Aveyron. Ces dernières heures la situation ne s'est pas améliorée. "Pour l’instant, le bord du Tarn n’a pas été affecté (par le feu). En revanche, lorsque l’on monte sur les Causses, c’est la désolation, se lamente Madame le maire. (Aujourd'hui) On annonce une journée très chaude. Un peu de vent. C’est très inquiétant, car le vent tourne, un coup à l’est, un coup à l’ouest, un coup au sud. Ce n'est pas bon."

Les pompiers se déplacent sur plusieurs fronts de l'incendie. Plusieurs routes dans le secteur sont ainsi fermées. La préfecture de l'Aveyron annonce de nouveaux moyens aériens en renfort, sous réserve des capacités opérationnelles de la zone de défense sud, "déjà mobilisées (notamment dans le département de Gironde)".

Visite du Ministre de l'Intérieur

Dans l'après-midi, Gérald Darmanin s'est rendu sur les lieux "faire un point sur les incendies qui touchent l’Aveyron et la Lozère et dire (sa) reconnaissance aux sapeurs-pompiers engagés sur le terrain.

Le membre du gouvernement en a profité pour lancer "un appel aux entreprises et employeurs publics pour qu’ils permettent à leurs salariés qui sont sapeurs-pompiers volontaires de rejoindre au plus vite leurs casernes. Notre pays a besoin d’eux devant des feux d’une gravité exceptionnelle."