Aveyron : 20 ans après le démontage du Mc Donald's, Millau repart en lutte contre l'installation d'un fast-food

A Millau, 21 ans après le démontage du Mac Donald's, c'est désormais le projet d'implantation d'un.... Burger King qui fait débat. Un collectif de riverains dénonce les nuisances à venir tandis que les militants écologistes font ressurgir le célèbre combat contre la malbouffe.

L'enseigne de fast-food veut ouvrir un restaurant dans la ville symbole du combat contre la malbouffe.
L'enseigne de fast-food veut ouvrir un restaurant dans la ville symbole du combat contre la malbouffe. © MaxPPP
La commune de Millau dans l'Aveyron. Une enseigne de fast food. Une forte opposition. L'histoire a un air de "déjà vu" mais cette fois-ci, et pour le moment, José Bové est absent de l'affiche.

Ce sont des riverains qui ont lancé la mobilisation contre l'implantation d'un restaurant de l'enseigne Burger King sur un terrain de 4000 m2 de verdure situé à l'entrée de la ville : "Cela n’a rien à faire dans ce coin car c’est l’entrée des gorges du Tarn, l’entrée du parc régional des grands causses, dénonce Eric Masclet voisin du terrain. C’est la première image que les touristes vont avoir en arrivant à Millau."

"Les fast food soutiennent l'hôpital"

Mais les opposants ne manquent pas d'humour. Le lancement de cette enseigne en terre aveyronnaise a donné l'idée à la troupe "Ami des lobbies" de tourner en dérision ce projet dans une vidéo très relayée sur les réseaux sociaux : "Après le Covid, les services hospitaliers vont perdre des baisses d’activité catastrophiques. Ce sont des restaurants comme le Burger King et comme le Mac Donald’s qui vont leur envoyer des patients. Diabète, cholestérol, maladies cardio-vasculaires, c’est la restauration rapide qui soutient l’hôpital." plaide un promoteur du projet joué par un comédien.
 

Le combat contre la malbouffe

Le débat autour de cette enseigne réveille et remet sur le devant de la scène un vieux combat. Celui contre la mondialisation et la malbouffe. Présent il y a 21 ans lors du démontage de Millau, Christian Roqueirol s'attaque à ce nouvau symbole : "Le thème de la malbouffe a été très porté par notre lutte et on pense que c’est un bon thème aussi. Après ce qui vient de se passer, on pense qu’il faut relocaliser l’économie, la nourriture, l’alimentation et repartir sur une image de Millau qui soit beaucoup plus valorisante.

Visionnez le reportage de Mathilde De Flamesnil et Régis Dequeker :  La nouvelle majorité municipale de gauche assure, elle aussi, être contre ce projet et promet d'étudier rapidement le permis de construire "afin de stopper cette construction à cet endroit." 
Ce samedi midi, les militants ce sont donnés rendez-vous pour un pique-nique de contestation sur le terrain du futur fast food, qu'ils ont déjà pris soin de rebaptiser "Burger Kill."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter