Aveyron : un passionné de Napoléon sort un livre inédit à l'occasion du bicentenaire de la mort de l'Empereur

2021 marque le bicentenaire de la mort de Napoléon 1er. Cette commémoration fait l'objet de nombreuses publications. Un Aveyronnais passionné par la vie du "petit Caporal" vient de publier des "Chroniques Napoléoniennes" qui évoquent quelques aspects méconnus de la vie de l'Empereur.

Pascal Cazottes, auteur d'un livre consacré à Napoléon 1er
Pascal Cazottes, auteur d'un livre consacré à Napoléon 1er © C.Alet/FTV

Depuis l'enfance, Pascal Cazottes est passionné par la vie de Napoléon 1er (1769-1821), et par la période du Premier Empire qui y est associée. Dans sa maison de La Capelle-Bleys (12), près de Villefrance-de-Rouergue, deux pièces entières sont consacrées au culte du "petit Caporal" -le sobriquet dont les troupes napoléoniennes affublaient leur chef : elles regorgent de livres anciens, de statuettes de soldats de la Grande Armée, ou de tableaux de peinture à la gloire de l'homme d'Etat français, mort en exil sur l'île de Saint-Hélène le 5 mai 1821, il y a (presque) tout juste deux cents ans.

Un spécialiste de Napoléon 1er

Depuis quinze ans, Pascal Cazottes consacre une partie de son temps à l'écriture de textes sur la vie de Napoléon 1er, et sur la période du Premier Empire. Il fait partie de la Société Napoléonienne Internationale, basée au Canada, qui promeut la "mémoire positive" de l'Empereur. Cette institution l'a d'ailleurs médaillé tel un valeureux grognard de la "légion du mérite" en récompense de l'ensemble de ses travaux.

Le premier tome des "Chroniques napoléoniennes"

A l'occasion du bicentenaire de la disparition de Bonaparte, Pascal Cazottes vient de publier le premier tome d'un livre issu de ses recherches. Intitulé "Chroniques Napoléoniennes, de la création de la Légion d'Honneur à la fin de l'Empire", l'ouvrage de deux cents pages cherche à faire découvrir par une série de onze textes quelques aspects méconnus de la vie de l'Empereur : dans un registre léger, son lien avec les animaux (chiens ou chevaux), son intérêt pour les phénomènes surnaturels et le paranormal.  Dans un registre plus grave, son rapport géopolitique avec l'Amérique, ou l'évocation du triste sort réservé à son fils, le duc de Reichstadt.

Un personnage historique encore controversé

Pour Pascal Cazottes, cette publication cherche aussi à gommer l'image qui colle à la peau du personnage de Napoléon. "Je me suis aperçu que ces derniers temps, beaucoup de personnes salissent sa mémoire, affirme l'Aveyronnais. On le fait passer pour un dictateur, en allant jusqu'à le comparer à Hitler, ce qui n'a absolument rien à voir !".

Pour l'auteur, les campagnes guerrières et meurtrières qui jalonnent le parcours de Bonaparte étaient avant tout menées pour défendre la France des coalitions qui l'attaquaient. "C'est vrai qu'il préférait aller au devant de l'ennemi. Lorsque les armées coalisées se dirigeaient vers la France, il portait le combat à l'extérieur des frontières, et comme c'était un génie au niveau militaire, il a remporté de nombreuses batailles..."

Laver l'honneur de Napoléon

Pascal Cazottes le concède lui-même : les oeuvres littéraires consacrées à l'Empereur sont légion...surtout en cette période de commémoration. "On estime qu'il est sorti un ouvrage par jour consacré à Napoléon depuis sa mort ! C'est donc juste un livre de plus, certes, mais il me paraissait important de montrer certaines facettes moins connues du personnage, et surtout de laver son honneur."

"Chroniques napoléoniennes, de la création de la Légion d'Honneur à la fin de l'Empire", publié aux éditions "Les Trois Spirales" est en vente en ligne ou en librairie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture livres littérature