Bientôt le retour aux 90Km/h sur une partie des routes de l'Aveyron

Après l'Hérault, les Hautes-Pyrénées et le Tarn, l'Aveyron est le quatrième département d'Occitanie à abandonner en partie la limitation à 80 Km/h sur ses routes. Dès la mi-mai, plus de 1.000 km de routes départementales vont renouer avec les 90 Km/h.

En Aveyron, la limitation de vitesse va être relevée à 90Km/h sur plus de 1.000 kilomètres de routes départementales, soit un sixième des 6.000 kilomètres du département.
En Aveyron, la limitation de vitesse va être relevée à 90Km/h sur plus de 1.000 kilomètres de routes départementales, soit un sixième des 6.000 kilomètres du département. © Franck Levasseur /FTV

Dans les prochaines semaines, les panneaux 90 Km/h vont remplacer les 80 installés en 2018 sur une partie des routes de l'Aveyron. Ce retour à 90 concerne 1.040 kilomètres de routes sur les 6.000 que compte le département. L'Aveyron est le quatrième département d'Occitanie à franchir le pas après l'Hérault, les Hautes-Pyrénées et le Tarn. C'est aussi le moins timide : ses voisins ont changé la limitation de vitesse sur 4 à 8% de leurs routes, lui fait le choix d'en convertir 17% d'ici la mi-mai.

La décision avait été prise il y a déjà un an mais son application a été retardée par la crise sanitaire, explique Jean-François Galliard, le président (UDI) du conseil départemental. "J'ai demandé à mes services de parcourir toutes les routes du département et de voir en conscience, par rapport aux largeurs de route, celles qu'on pouvait remettre à la vitesse de 90", dit-il.

90 sections de routes à 90

Après expertise et cartographies des endroits accidentogènes, 90 sections de routes ont été présentées à l'examen du comité départemental de la sécurité routière, explique le président du conseil départemental.

1.040 kilomètres sur les 6.000 kilomètres de routes départementales ont été soumis à l'examen d'un comité départemental de la sécurité routières composé de diverses parties prenantes, l'Etat, les collectivités locales, la fédération des transports publics, les associations cyclistes, les motards, la prévention routière... Sur les 90 sections présentées, les 90 ont reçu un avis positif. 

Jean-François Galliard, président du conseil départemental de l'Aveyron (UDI)

Selon lui, cette bascule à 90 concerne 90 % des anciennes routes nationales et 60 % des routes intermédiaires, "qui relient un canton à un autre". 

200.000 euros de nouveaux panneaux

Ce retour à 90Km/h devrait être effectif à la mi-mai, le temps d'installer les 800 nouveaux panneaux commandés. Coût de l'opération pour le département : 200.000 euros.

Un prix qui ne manque pas de faire réagir les écologistes aveyronnais. "Cela va coûter 200 000 euros au département pour réinstaller des panneaux, sans compter l'argent qui a été utilisé en 2018 pour faire l'inverse" pointe ainsi Laurent Renaudin, secrétaire départemental EELV, "c'est un gaspillage, ça ne va rien apporter de réel pour la circulation". 

Laurent Renaudin dénonce "une mesure démagogique et électoraliste, à un mois et demi des élections départementales". Cet abandon du 80 Km/h, "c'est vraiment ignorer", dit-il, "les 350 vies sauvées en France entre juillet 2018 et février 2020."

Un assouplissement

Instaurée en 2018, la limitation de vitesse à 80 Km/h sur les routes départementales a été infléchie en mai 2019 par le premier ministre Edouard Philippe. En réponse à la crise des gilets jaunes, il avait alors décidé que les départements qui le souhaitaient pouvaient repasser certaines de leurs routes à 90 Km/h, après validation d'une commission. A ce jour, 36 départements ont déjà franchi le pas, selon la ligue de défense des conducteurs qui en dresse la carte sur son site internet.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports sécurité routière société sécurité