Comète Neowise : "en astronomie, cela fait 20 ans que l'on attend une telle comète"

C'est la comète de l'année voir celle du XXIe siècle. Chaque soir, la comète Neowise se laisse admirer dans le ciel du sud de la France. Un moment magique pour les astronomes amateurs comme Michel Castelbou où l'Aveyron lui offre les meilleures conditions d'observation possibles.
Comète Neowise depuis l’observatoire de Cadenouse, près de Campagnac (Aveyron).
Comète Neowise depuis l’observatoire de Cadenouse, près de Campagnac (Aveyron). © Michel Castelbou - Club Andromède d’Onet-le-Château
Pour observer une comète, il faut avant tout choisir l'endroit idéal, en hauteur, avec un horizon dégagé et surtout loin de la pollution lumineuse des grandes villes. Des conditions qu'offre l'Aveyron aux amateurs d'astronomie comme Michel Castelbou. Ce passionné des étoiles et de photographie s'y consacre depuis plus de 40 ans. 
 
La comète Neowise depuis l’observatoire de Cadénouze à Campagnac dans l'Aveyron
Neowise
Neowise © Michel Castelbou - Club Andromède d’Onet-le-Château

Une importante luminosité

Des comètes, il en a vue : Halley en 1986, Hale-Bopp en 1997 et depuis quelques jours Neowise. " C'est la plus belle comète visible dans l'hémisphère nord du XXIe siècle, s'enthousiasme-t-il. On ne l'attendait pas. Elle a surpris tout le monde. On a beaucoup parlé des comètes Atlas et Swan qui n'étaient finalement pas visibles. Neowise a été découverte en mars et lorsqu'elle s'est approché du soleil, elle a "explosé". Cela fait 20 ans que l'on attend une telle comète. Sa luminosité culmine à une magnitude 1. "
 
A tel point, qu'il suffit d'une bonne paire de jumelles en ville pour l'apercevoir la nuit venue "sans son panache" précise Michel Castelbou. 
Neowise
Neowise © Michel Castelbou - Club Andromède d’Onet-le-Château

Blanche et incurvée

Membre du Club Andromède d’Onet-le-Château, l'Aveyronnais aime se rendre à l'observatoire de Cadenouse, près de Campagnac, pour admirer et photographier la "star" à la queue blanchâtre, légèrement incurvée.
Neowise
Neowise © Michel Castelbou - Club Andromède d’Onet-le-Château

Une forme qui s'explique en raison du "déplacement en crabe du noyau de la comète" selon Michel Castelbou. Si vous souhaitez découvrir d'autres de ces superbes clichés, n'hésitez pas à aller faire un tour sur le site internet de l'association. Michel Castelbou annonce d'ores et déjà de nouvelles photos de la belle Neowise
 
  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace