Fausse alerte dans l'Aveyron : les patients hospitalisés n'étaient pas atteints du coronavirus

Un patient serait actuellement hospitalisé à Rodez pour une suspicion de coronavirus. / © Luc Tazelmati / FTV
Un patient serait actuellement hospitalisé à Rodez pour une suspicion de coronavirus. / © Luc Tazelmati / FTV

Trois cas suspects de coronavirus avaient été recensés dans l'Aveyron. Deux patients avaient été hospitalisés à Rodez et un autre au CHU de Toulouse. Les résultats des tests pratiqués ce jeudi se sont tous révélés négatifs au Covid-19

Par Laurence Boffet

Trois personnes ont été hospitalisées en Aveyron et en Haute-Garonne ces derniers jours pour une suspicion de coronavirus. Les analyses pratiquées ont écarté la maladie.

Deux patients, dont l'un originaire de Millau, avaient été hospitalisés à Rodez. Un troisième au CHU de Purpan à Toulouse. 
Ces dernières semaines, plusieurs cas suspects ont été recensés en Occitanie mais aucun n'a été confirmé à ce jour.
L'hôpital de Rodez a été choisi lundi par le ministère de la santé pour devenir un hôpital de recours et renforcer le dispositif pour accueillir d'éventuels malades du coronavirus en France. Il possède dans son service des maladies infectieuses 5 chambres à pression négative avec des sas pour permettre l'habillage et le déshabillage des soignants à l'entrée et à la sortie. L'une d'entre elles est disponible 24/24 pour accueillir d'éventuels patients comme vous pouvez le voir dans ce reportage tourné lundi :
Coronavirus : comment se prépare l'Aveyron ?
Dans notre région, 3 CHU sont compétents pour réaliser des tests de dépistage du coronavirus et en connaître le résultat en quelques heures, selon le directeur de l'ARS d'Occitanie. Il s'agit des hôpitaux de Toulouse, Montpellier et Nîmes.

Deux morts du coronavirus en France

En France, le bilan de la maladie Covid-19 est pour l'heure de deux morts : un enseignant de 60 ans qui n'avait pas voyagé dans une zone à risque et et un touriste chinois de 80 ans. On compte douze guérisons et quatre malades hospitalisés.
Cela représente 18 personnes au total, mais la découverte de nouveaux cas semble s'accélérer. Deux ont été annoncés mardi soir, trois mercredi matin, dont le sexagénaire décédé, et un mercredi soir. Aucun malade n'avait été repéré en France depuis le 15 février, mais entretemps, la maladie a gagné l'Italie, pays frontalier qui est aussi celui d'Europe le plus touché.
 

Sur le même sujet

Les + Lus