Drogue, argent et 357 Magnum : un trafic de stupéfiants démantelé en Aveyron

Publié le
Écrit par Aude Henry .

Joli coup de filet des policiers de Rodez dans l'Aveyron. Ils ont démantelé début novembre un trafic de stupéfiants dans le secteur du Monastère. Arme, drogue et argent ont été saisis, et 3 personnes condamnées.

L'affaire n'a été révélée que ce mardi 22 novembre 2022, mais les policiers du commissariat de Rodez dans l'Aveyron enquêtaient depuis quelques jours déjà sur un trafic de stupéfiants. Drogue, arme et argent ont été saisis et trois personnes condamnées.

Surveillance sur le terrain et internet

L'enquête judiciaire a été ouverte dans le courant de ce mois de novembre 2022. Les policiers du commissariat de police de Rodez se mettent alors sur la piste d'un trafic de drogue et vont multiplier les investigations.

Des surveillances sont organisées, et les enquêteurs vont finir par "identifier et localiser le principal revendeur implanté sur la commune du Monastère." L'enquête se joue sur le terrain, mais également sur internet. "Une veille des réseaux sociaux utilisés via un site proposant la vente et la livraison de produits illicites est mise en place et, le 14 novembre, trois individus étaient interpellés et placés en garde à vue", indique les services de police de l'Aveyron dans une communication sur Facebook.

Cannabis, cocaïne, argent et calibre 357 magnum

Une fois les suspects interpellés, place aux perquisitions. C'est là que les policiers vont réunir tout un lot de preuves de ce trafic. Ils saisissent la somme de 1981 euros en espèces, un revolver Smith et Wesson de calibre 357 Magnum et les munitions qui vont avec.

Ils trouvent également de la drogue : 1091 grammes de résine de cannabis, 888 grammes d’herbe de cannabis et 208 grammes de cocaïne. En tout, sept personnes sont entendues dans le cadre de cette affaire.

Finalement, trois d'entre elles seront jugées en comparution immédiate par le tribunal judiciaire de Rodez. Le dealer a été condamné à 5 ans de prison, et écroué à la maison d'arrêt de Druelle. Ses deux complices ont écopé de 12 et 18 mois avec sursis.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité