Le diocèse de Rodez joue au yoyo avec la censure d'une pièce de théâtre

© Compagnie de l'an 01
© Compagnie de l'an 01

La pièce de théâtre de la compagnie toulousaine L'An 01, sur l'égalité hommes-femmes, initialement censurée par le diocèse de Rodez, est de nouveau programmée. Le directeur de l'enseignement qui l'avait interdite, sans l'avoir vue, dans 7 établissements scolaires privés, mange son chapeau. 

Par VA.

Le directeur diocésain de l'enseignement catholique de Rodez joue au yoyo avec la censure. 

La pièce « X, Y et moi ? » de la compagnie toulousaine L'An 01, abordant la question de l'égalité hommes-femmes, qu'il avait interdite, sans l'avoir vue, dans les établissements scolaires de l'Aveyron, sera finalement jouée dans les 7 établissements catholiques privés où il l'avait initialement interdite.

Il aura juste fallu que le principal du groupe scolaire Saint-Joseph de Rodez, Pierre-Marie Puech,  assiste dimanche soir à une représentation de la pièce de théâtre pour que le diocèse opère un virage à 180 degrés et finisse par ignorer la polémique lancée par des sites intégristes.

Créé en 2016, le spectacle « X, Y et moi ? » a d'ailleurs déjà été joué  une cinquantaine de fois en France sans inquiéter, jusqu'à l'épisode aveyronnais, le moindre directeur diocésain d'enseignement. Mais peut-être ses collègues avaient-t-ils pris la peine de voir la pièce au lieu de se lancer dans une stupéfiante interdiction qui confirme que le ridicule ne tue pas.

La compagnie L'An 01, ayant pour sa part tout de même reçu sur les réseaux sociaux de nombreuses menaces, a décidé de porter plainte.

En vidéo, le reportage de Rouzane Avanissian et de Luc Tazelmati :
La censure du diocèse de Rodez fait pschitt








Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus