Grippe aviaire : un premier foyer détecté en Aveyron, 14 000 canards abattus

Un premier cas d'influenza aviaire a été confirmé le week-end de Pâques dans un élevage de canards de l'Aveyron. Des zones réglementaires de protection et de surveillance ont été mises en place autour de l'exploitation concernée.

Le département de l'Aveyron avait jusqu'ici été épargné, l'épizootie de grippe aviaire touchant principalement le Gers, puis le Tarn et la Haute-Garonne.

Mais ce week-end, un premier foyer d'influenza aviaire hautement pathogène a été détecté et confirmé dans un élevage de canards situé sur la commune de Vezins-de-Lavezou. Les 14 000 canards que comptait cette exploitation ont été abattus.

Immédiatement, et afin de limiter la propagation du virus, des zones réglementaires de protection et de surveillance ont été établies autour de l'élevage concerné, dans un rayon de 3 kilomètres pour la protection et de dix kilomètres pour la surveillance. Les communes concernées dans le rayon de 3 kilomètres sont :

  • Vezins-de-Levezou
  • Saint-Léons

Les communes concernées par la zone de 10 km, outre les 2 communes citées précédemment sont :

  • Saint-Laurent-de-Lévezou
  • Ségur
  • Séverac d’Aveyron
  • Verrières

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques.

En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP).

Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation

Depuis l'apparition du virus en novembre 2021, 1 300 foyers de grippe aviaire ont été identifiés en France. Il circule encore activement, selon le ministère de l'Agriculture.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité