• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le chef de la police municipale de Rodez mortellement poignardé en pleine rue

Les faits se sont déroulés dans cette petite rue proche de la mairie de Rodez / © R. Avanissian / France 3
Les faits se sont déroulés dans cette petite rue proche de la mairie de Rodez / © R. Avanissian / France 3

Pascal Filoé, directeur de la Prévention et de la Sécurité Publique à la ville de Rodez et chef de la police municipale, a été agressé jeudi matin devant la mairie. Il est décédé des suites de ses blessures.

Par M. Pech et F. Valéry

L'agression a eu lieu, à 10 heures ce jeudi matin, rue Douls, devant l'Hôtel de Ville de Rodez. Un homme s'est jeté sur le Directeur de la Prévention et de la Sécurité Publique de la ville et chef de la police municipale, Pascal Filoé, et lui a porté trois coups de couteau.
Grièvement blessée, la victime a été hospitalisée en urgence. Son pronostic vital était engagé. Vers 13 heures, la ville a indiqué que la victime était décédée.
L'agresseur, poursuivi par un employé municipal après les faits, s'est réfugié dans une boutique proche. C'est là qu'il a été arrêté par la police.

Parce qu'on lui avait retiré son chien
Il s'agit d'un homme d'une quarantaine d'années, originaire de Belgique, arrivé en Aveyron, il y a quelques mois. Il exerçait la profession de peintre en bâtiment. Il est connu des services de police pour posséder sans permis un chien de catégorie 1, un "American Staff". Son chien lui aurait été retiré il y a une semaine. Selon les autorités,  il ne pouvait pas obtenir un permis pour posséder ce genre de chien en raison de son casier judiciaire où il est fait mention de condamnation pour vol et violences.
Après ce refus, il aurait alors, selon certaines sources, menacé le maire et le chef de la police municipale.

Vidéo : les explications du Procureur de la République, Olivier Naboulet


Mise en place d'une cellule psychologique
La ville de Rodez a annoncé l'installation d'une cellule psychologique pour les employés municipaux, choqués par ce meurtre, et toute personne ayant pu assister ou vivre cette matinée dans le quartier. Une numéro dédié a été mis en place : 05 65 67 54 00

A la mi-journée, le secteur autour de la mairie était totalement bouclé par la police.

Vidéo : quelques images de Luc Tazelmati, réalisées après l'agression 

 

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus