Le quartier général des Gilets jaunes de Rodez détruit par un incendie

Ils se disent "consternés et en colère". Les Gilets jaunes de Rodez ont découvert dimanche matin leur QG détruit par un incendie dans la nuit.

Il ne reste rien du QG des Gilets jaunes de Rodez, installé depuis le début du mouvement sur le rond-point Saint Eloi dans une zone commerciale, à l'entrée de la ville, sur la route de Millau.

Un incendie, probablement d'origine criminelle, a entièrement dévasté dans la nuit, vers 2 heures 30, la cabane  en bois que les Gilets jaunes de l'Aveyron avaient aménagée. Une voiture a été endommagée par les flammes.

"C'est vraiment lamentable ! C'était le coeur du mouvement", témoigne Jean-Pierre, l'un des Gilets jaunes habitué du lieu."  "C'était une image forte du mouvement dans l'Aveyron, qui est un mouvement pacifiste. Nous avions créé un réseau de lien social dans le Grand Rodez où il existe beaucoup de détresse. C'était un peu un centre social où les gens venait boire un café et discuter. Tout cela est détruit. Mais on va continue, et on va reconstruire un QG", ajoute-t-il.
Une enquête a été ouverte par la police.

Dans la nuit du 19 au 20 janvier, le QG des Gilets jaunes de Villefranche-de-Rouergue, installé lui aussi sur un rond-point, avait également été détruit par un incendie.

Voir le reportage de Amy Mac Arthur et Régis Dequeker :