Rodez Aveyron Football féminin : après l'accession en Ligue 1 acquise, le coach revient sur cette saison extraordinaire

Publié le
Écrit par Benoît Roux .

En gagnant le week-end dernier à Nice, les "Rafettes" ont obtenu leur billet pour la Ligue 1 féminine, trois ans après l'avoir quittée. "On est chanceux de côtoyer des filles comme ça !". Le coach ruthénois Mathieu Rufié revient sur cette saison merveilleuse et se prépare a rencontrer le PSG ou Lyon l'an prochain.

La précédente accession en Ligue 1, c'était le 2 mai 2010. Les Rafettes avaient alors fait match nul contre Muret. Longtemps malmenées durant la rencontre sur la pelouse de leurs dauphines niçoises, les Ruthénoises l'ont emporté au courage 1-0 en fin de rencontre.

"Le staff, le club de Rodez, on est chanceux de côtoyer des filles comme ça !"

A peine remis de cette victoire aux forceps après une saison magnifique, le coach des féminines de Rodez prépare le prochain match contre Grenoble.

Mathieu Rufié, ce Ruthénois de naissance préfère savourer avant de se projeter sur la prochaine saison. "Il y a de la satisfaction, de la fierté aussi. Je suis heureux pour mes joueuses, le club et pour mon staff. Une surprise ? Peut-être pas ... Un hasard ? Certainement pas ! Le staff, le club de Rodez, on est chanceux de côtoyer des filles comma ça ! Nous avons fait preuve d'une belle régularité."

La joie des joueuses de Mathieu Rufié après leur victoire à Nice synonyme d'accession en Ligue 1 ©Centre Presse Aveyron

14 victoires pour seulement une défaite et trois nuls, le bilan est extraordinaire. Avec 11 points d'avance, la montée est dans la poche. Et pourtant...

Un début de saison difficile

Après deux saisons tronquées pour cause de pandémie, tout n'a pas été simple pour le RAF féminin. Pour sa 3e saison, Mathieu Rufié n'a pas été épargné. "En octobre on n’était pas dans une posture d’une équipe qui peut monter. Une défaite et 2 nuls." Le coach et son adjoint Patrice Ranc ont été privés de banc après avoir pris un carton rouge sur 2 matchs différents en début de saison. 

Le club s'est montré solidaire et le staff s'est accroché. Sans véritable expérience à ce niveau, le coach aveyronnais, qui a passé 7 ans au Canada avec des expériences chez les U15 et les universitaires, garde le cap.

Les Rafettes n'ont plus connu de défaite depuis le 28 septembre 2021 : "On a changé des trucs car nous avions du mal à trouver du liant dans le jeu. On a changé notre animation, changé de système. On a mis de la concurrence et nos joueuses se sont retrouvées dans de meilleures disposition. Ca nous a permis de construire quelque chose. "

La joie des joueuses ruthénoises dans le vestiaire après la victoire à Nice ©Centre Presse Aveyron

La plupart des Rafettes pratiquent le foot en amateur, obligées de travailler à côté sauf 3 joueuses étrangères et quelques jeunes pousses issues du centre de formation.

Lyon, le PSG l'an prochain à Paul Lignon

Alors l'an prochain il faudra affronter les filles du PSG ou de Lyon qui brillent en ligue des champions. "J'ai envie de profiter avant d'y penser. J'ai bien conscience que les exigences sont plus hautes. Il faudra rapidement travailler. Bien sûr que je suis impatient. On a voulu monter pour ça aussi!"

Sauf retournement inattendu, Mathieu Rufié sera sur le banc ruthénois même si son contrat est renégocié tous les ans. Ses modèles ? "Un coach français me fascine : Christophe Galtier (OGC Nice, ex-LOSC).Il a énormément évolué depuis ses débuts. Mais j'apprécie aussi un Simeone (Athlético de Madrid) ou un Sampaoli (OM), qui assument leur identité, leurs valeurs et qui les transmettent à leur équipe."

Le Rodez Aveyron Football c'est une famille

Si la réussite est du côté des filles, les garçons sont plus à la peine. Ce mardi soir, ils joueront à Paul Lignon un match capital pour leur maintien contre Nancy, le dernier de Ligue 2. Les Rafettes et leurs entraîneurs seront là. Les hommes de Laurent Peyrelade leur feront une haie d'honneur avant le match. A la mi-temps, les joueuses de Mathieu Rufié rentreront sur le terrain pour une ovation méritée.

Il en va de même du maintien des joueurs de Rodez en Ligue 2 comme de l'accession réussies des joueuses en Ligue 1 : s'appuyer sur les valeurs du club. "Il faut garantir l'identité du club. Ce sont les valeurs d'une ville et d'un territoire : le RAF est une famille avec de l'humilité et du courage."

Après la victoire des Rafettes dimanche à Nice, si le RAF masculin l'emportait ce soir face à Nancy, la semaine serait parfaite pour le club aveyronnais.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité