Transformer un aérodrome en parc photovoltaïque, plus rentable pour la commune : malgré les inquiétudes, le projet sur le point de décoller

L'aéro-club du Ségala, installé à Cassagnes-Bégonhès depuis 50 ans devrait bientôt céder la place à un parc photovoltaïque. Une nouvelle source de revenus pour la petite commune qui louerait le terrain.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dans l'Aveyron, la commune de Cassagnes-Bégonhès vient de demander à l'aviation civile la fermeture de son aérodrome pour y installer un parc photovoltaïque. La location de ce terrain de 12 hectares serait plus rentable financièrement pour la petite commune.

Des panneaux photovoltaïques plus rentables

L’aérodrome de Cassagnes-Bégonhès, situé au Sud de Rodez, dans l’Aveyron, dispose d’une piste en dur et d’une piste en herbe sur une superficie de 12 hectares.

Depuis de nombreuses années, la commune mettait à disposition de l'aéro-club ce terrain gratuitement.

Faute de moyens, la commune envisage aujourd'hui de louer le terrain à un opérateur en panneaux photovoltaïques.

On est en train de négocier. Avec un opérateur en panneaux photovoltaïque, ce serait un bail de mise à disposition, donc nous percevrons un loyer. Et nous pourrons porter à bien tous nos projets.

Michel Costes, maire (S.E) de Cassagnes-Bégonhès

Des usagers et ulmistes inquiets

Pour les instructeurs, les adhérents, et tous ceux qui volent ici en ULM, c'est un coup dur. Ils souhaiteraient pouvoir conserver l'usage des deux pistes.

On a quand même une activité soutenue. La demande est forte pour apprendre à piloter.

Didier Bru, instructeur bénévole

Ces deux dernières années, cinq brevets d'ULM ont été délivrés à Cassagnes-Bégonhès et cinq élèves sont actuellement en formation.

Peut-être un nouveau terrain ?

Une réunion s'est tenue, mercredi 7 février 2024, et la commune se serait engagée à trouver un nouveau terrain pour permettre la poursuite des activités de l'aéro-club.

L’aérodrome existant devrait encore pouvoir être utilisé pendant trois ans. C'est durant cette période que la commune devrait mener une étude pour trouver le nouveau terrain et construire un hangar destiné à abriter les ULM.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité