Sud-Aveyron : le village de Coupiac recrute un médecin via le net

La commune de Coupiac, dans le sud-Aveyron, recrute un médecin et elle le fait savoir par l'intermédiaire d'un clip qui met en avant les atouts de la commune : nature, calme, grand air, école et maison de santé !

La commune de coupiac, dans le Sud-Aveyron, cherche à recruter un médecin en vantant ses atouts sur internet
La commune de coupiac, dans le Sud-Aveyron, cherche à recruter un médecin en vantant ses atouts sur internet
L'idée vient d'un village voisin. Ou comment se servir des réseaux sociaux pour recruter un médecin qui se fait attendre. La petite commune de Coupiac, 400 habitants, située dans le sud-Aveyron, a donc choisi de se faire connaître par l'intermédiaire de petites annonces postées sur le site de la mairie et d'un clip.
  

Nous recherchons un(e) médecin généraliste suite au départ des médecins d’un village voisin qui assuraient de nombreuses consultations sur notre territoire : Un(e) médecin pour s'installer dans l'antenne de la maison de santé en construction.

La mairie de Coupiac

Dans ce clip, non sans humour, maire, dentiste, infirmier prennent la parole pour mettre en avant les atouts d'un village, sa douceur de vivre, la gentillesse des habitants. Sans pour autant gommer la réalité et l'urgence.

Une future maison de santé 

Il n'y a plus de médecin généraliste dans ce petit village depuis 2008, date du départ à la retraite du dernier praticien. Jusqu'à maintenant, ce sont des médecins de communes voisines qui se relayaient auprès de la population de Coupiac mais le maire voit aujourd'hui plus grand et plus loin avec un projet de maison de santé. D'autant que le village n'est pas géographiquement isolé et ne situe pas dans un désert médical. Saint-Affrique, Albi sont à 40 minutes de route, Rodez à 1h10. 

Le nouveau médecin sera aidé pour l'achat de ses équipements, par nous et par l'Agence Régionale de Santé. L'idée, c'est qu'il soit au mieux dans ses locaux.

Jean-Claude Souyris, maire de Coupiac

L'élu espère donc inverser la tendance et recruter (enfin) un médecin. La future maison de santé devrait être livrée au mois de novembre. Un dentiste, des infirmiers et un kiné, tous installés dans des cabinets libéraux dans le village, devraient également investir le nouveau bâtiment. Ils n'attendent plus que leur futur collègue généraliste.


   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société ruralité