• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

De Bachar à Robert Ménard : Sophie Aram fustige sur Inter “l'accueil” des réfugiés à Béziers

Robert Ménard en marche pour expulser les Syriens réfugiés à la Devèze / © Capture écran vidéo mairie de Béziers
Robert Ménard en marche pour expulser les Syriens réfugiés à la Devèze / © Capture écran vidéo mairie de Béziers

Sophie Aram critique sur Inter la méthode Ménard. Dans une video postée par la mairie de Béziers, Robert Ménard explique à un réfugié syrien qu' "il n'est pas le bienvenu dans sa ville car il n'a pas été correct". La chroniqueuse se demande ce que cela signifie pour un homme pourchassé par Daech.

Par Laurence Creusot

La vidéo postée par la mairie de Béziers ce week-end a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit le maire de Béziers ceint d'une écharpe tricolore expliquer à un réfugié syrien qui squatte un logement de la Devèze qu'il n'est pas le bienvenu car sont bienvenus à Béziers les réfugiés qui ont une attitude correcte et qui ne volent pas l'eau et l'électricité de la ville.

Le maire arrive à la Devèze accompagné de policiers municipaux en gilets pareballes.

L'opération de communication postée sur You tube par la ville de Béziers

Le "reportage municipal " a suscité beaucoup de réactions indignées et ce matin dans sa chronique sur Inter Sophie Aram pose la question des modalités de cet accueil à la biterroise d'hommes et de femmes qui fuient l'Etat islamique au péril de leur vie.

La chronique de Sophie Aram de ce 14 septembre 2015 intitulée de Bachar à Ménard

 

Sur le même sujet

Perpignan : le ministre de la Culture en visite au festival Visa pour l'image

Les + Lus