Cet article date de plus de 7 ans

Bachelier à 16 ans, les banques lui refusent un prêt étudiant

Gabriel, un bachelier surdoué de Saint-Geniès-de-Fontedit (Hérault), près de Béziers, pensait pouvoir financer ses études d'ingénieur grâce à un prêt étudiant. Mais l'adolescent de 16 ans s'est vu opposer une fin de non recevoir de la part de 6 établissements bancaires, au motif qu'il est mineur.

Gabriel, 16 ans, s'est vu refuser l'accès à un prêt étudiant, au motif qu'il est mineur
Gabriel, 16 ans, s'est vu refuser l'accès à un prêt étudiant, au motif qu'il est mineur
A 16 ans, Gabriel est ce qu'on appelle un adolescent surdoué. Ce bachelier précoce, qui habitait jusqu'ici avec sa famille à Saint-Geniès-de-Fontedit (Hérault), près de Béziers, intègrera à la rentrée une école d'ingénieurs à Montpellier.

Pas de prêt étudiant pour les mineurs

Pour financer ses études, il pensait pouvoir contracter un prêt étudiant. Mais aucune des 6 banques contactées n'a accepté sa demande. Motif: Gabriel est mineur. Et ses parents, n'étant pas étudiants, ne peuvent prétendre à un tel emprunt.
Déçu, Gabriel explique: "nous les surdoués, on nous pousse à aller de l'avant, et après, on nous dit de nous débrouiller tout seul".

Rien de prévu en France pour les surdoués

La famille a donc dû accepter un autre type de prêt, au taux d'intérêt bien plus élevé. Elle dénonce aussi l'absence de coordination entre les différentes institutions.
La mère de Gabriel regrette l'absence de dispositif de prise en charge des enfants précoces en France.
Elle espère que la médiatisation du cas de son fils fera avancer leur cause.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société bac université