Billet de train à 1 euro : des passagers entassés dans les rames du train Toulouse-Perpignan

Ce dimanche 21 juin, les passagers du TER Toulouse-Perpignan ont vécu un enfer ! Alors que la France se déconfine progressivement après la crise du Covid 19, ils se sont retrouvés dans des rames bondées.

Les passagers dans les rames de TER bondées
Les passagers dans les rames de TER bondées © S.Lacroix/FTV

Ils pensaient s'offrir un petit week-end de dépaysement ou de retrouvailles en famille tout en profitant de billet de train à 1 euro ! C'est tout l'inverse qui s'est produit ce week-end. Des centaines de passagers du TER Toulouse-Perpignan se sont retrouvées dans des rames surchargées. Une incompréhension totale pour Anne Bonnet qui était dans le train au départ de Toulouse à 7h15 ce dimanche.

Du monde comme dans le métro aux heures de pointes et même plus car pas de possibilité d'attendre le train suivant .... Nous devions donc voyager pendant plus de deux heures dans un endroit clos, les uns contre les autres vraiment serrés avec de plus en plus de personnes qui enlevaient leur masque !!! Mais quelle inconscience !

Les passagers du TER Toulouse-Perpignan les uns sur les autres et obligés de rester debout.
Les passagers du TER Toulouse-Perpignan les uns sur les autres et obligés de rester debout. © S.Lacroix/FTV

 

Chaleur, masque, surpopulation

Plusieurs témoignages parlent d'une situation angoissante avec des gens qui montaient à chaque arrêt sans contrôle de la part de la SNCF ni respect de la distanciation sociale. Comme le montre cette vidéo prise en gare de Narbonne :

vidéo gare bondée

 

Chaleur, masque, surpopulation, la SNCF n'assure pas !

lâche Sophie, une passagère indignée qui faisait la liaison Avignon-Toulouse. Car beaucoup de trains assurant des liaisons en Occitanie étaient bondés ce week-end.

Certains passagers ont préféré descendre du train et faire une croix sur leur déplacement. D'autres, ont carrément fait du stop pour arriver à destination !

"Quelle honte ce trajet" 

Sonia, partie de Montauban direction Argelès-sur-Mer, avec son mari et ses deux filles raconte son expérience :

Mon conjoint voulait descendre, mes filles voulaient voir la mer... nous sommes restés... mais quelle honte ce trajet. On se serait cru dans un autre pays, dans " un train pas comme les autres". Ça criait sur le quai car certaines personnes ne pouvaient pas monter! Nous sommes partis : Toulouse-Narbonne debouts, serrés comme des sardines, sans aucune distanciation sociale et cette petite voix dans les enceintes qui nous demandaient de respecter les gestes barrières... la blague !  

Train à 1 euro le week-end: une offre promotionnelle de la SNCF

La SNCF avait communiqué largement sur ces promotions. "Grâce à la Région Occitanie et SNCF liO TER, tous vos week-ends de juin sont à 1€. Tous vos billets achetés en ligne pour des voyages les samedis ou dimanches du 6 au 28 juin 2020 sont à 1€ quelle que soit votre destination en Occitanie". Peut-on lire sur le site de la SNCF. 

Dans un communiqué, la SNCF reconnaît :

Une forte affluence sur quelques trains, surtout à destination du littoral. Pour le week-end prochain, les équipes sont mobilisées pour adapter le plan de transport renforcé. Des rames supplémentaires seront installées. Nous rappelons que le port du masque est obligatoire en gare et dans les trains.

 

 

Des billets à 1 euro, la fausse-bonne idée ?

Jean-Luc Gibelin, vice-Président en charge des transports au Conseil Régional réagit :

Non, c'est une bonne idée, il faut continuer à l'organiser. C'est évident que certaines personnes ont voyagé dans de mauvaises conditions. Ce n'était pas ce qui était souhaité.

Pendant ce week-end, 45 000 passagers ont voyagé sur le réseau SNCF Occitanie avec des billets à 1 euro.

Les conditions de voyages dans certains trains n'ont pas été correctes et pas acceptables. C'est tout à fait regrettable. Mais il faut signaler qu'une majorité de personnes a voyagé dans de très bonnes conditions pendant ce week-end.

Souligne Jean-Luc Gibelin qui précise que pour les week-end prochains, les billets à 1 euro seront maintenus mais limités aux capacités de transports. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports coronavirus santé société tourisme ter transports en commun
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter