Les campings associatifs ou solidaires sont toujours à la mode !

La Grande-Motte (Hérault) - au camping solidaire, les vacanciers trinquent et bossent - juillet 2014. / © F3 LR
La Grande-Motte (Hérault) - au camping solidaire, les vacanciers trinquent et bossent - juillet 2014. / © F3 LR

Connaissez-vous le camping associatif ? C'est un lieu de vacances en auto-gestion. Née en 1937, la formule a connu un grand succès dans les années 60. Aujourd'hui, on compte une centaine de ces campings solidaires en France, dont une douzaine dans la région. Exemple à La Grande-Motte.

Par Fabrice Dubault


L'homme du jour, c'est Alain ! Il est chargé d'accueillir les nouveaux arrivants dans le camping pendant que d'autres vacanciers, eux, nettoient les sanitaires.

Et oui, c'est comme ça ici. Chaque famille doit mettre la main à la pâte et donner quelques heures de son temps à la communauté, pendant son séjour. C'est obligatoire.

Le GCU, Groupement des Campeurs Universitaires de France est né en 1937, au lendemain du Front populaire. Mais la formule a vraiment pris de l'ampleur dans les années 60. A cette époque, les terrains étaient beaucoup plus spartiates.
Aujourd'hui encore, tout fonctionne en autogestion. Et les enfants ont eux aussi voix au chapitre.

Un système très convivial, puisque les campeurs adhérents sont vite amenés à se connaître. Le bénévolat permet aussi de pratiquer des prix très très avantageux. Une adhésion de 25 euros par an et un tarif d'environ 10 euros par jour, selon les sites.

Retrouvez le site du GCU.

La Grande-Motte (34) : le camping solidaire ça marche depuis 1937
Reportage F3 LR : I.Bris et P.Bard


Sur le même sujet

Marine Lesprit fait le point sur le drame

Les + Lus