Carcassonne : 30 ans requis en appel contre Joachim Toro

Joachim Toro lors de son procès aux Assises / © France 3 Occitanie/Pays Catalan
Joachim Toro lors de son procès aux Assises / © France 3 Occitanie/Pays Catalan

Aux Assises de l'Aude, à Carcassonne, au procès en appel de Joachim Toro, le jury délibère. L'avocat général a requis 30 ans de réclusion à l'encontre de l'accusé, soit la même peine que celle prononcée en première instance, pour 3 meurtres et 2 tentatives de meurtres commis en 2011 à Rivesaltes.

Par Valérie Luxey

Après le réquisitoire, jeudi 27 septembre, et les plaidoiries, ce 28 septembre au matin, le jury de la Cour d'Assises de l'Aude s'est retiré pour délibérer à Carcassonne, au procès en appel de Joachim Toro. L'accusé, aujourd'hui âgé de 85 ans, est rejugé à sa demande, pour 3 meurtres et 2 tentatives de meurtres commis en 2011 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales). En première instance, Joachim Toro avait été condamné à 30 ans de prison. L'avocat général a requis en appel la même peine.


La défense plaide l'amnésie et l'altération du discernement


Selon l'avocat général Bruno Albouy, la volonté de tuer de l'octogénaire ne fait aucun doute, ce que ce dernier récuse. Joachim Toro, lui, plaide un premier tir accidentel, puis l'amnésie pour les autres. Une ligne de défense qui n'a pas varié tout au long de ce procès débuté le 21 septembre 2018, au cours duquel il s'est révélé incapable d'expliquer son geste.


L'accusé demande pardon


Ce qu'a souligné dans sa plaidoirie l'avocat de Joachim Toro. S'appuyant sur les conclusions des experts psychiatres, il a évoqué ds "bouffées délirantes" expliquant selon lui l'altération du discernement et l'amnésie de son client. Lorsque le président de la Cour d'Assises lui a demandé s'il avait quelque chose à ajouter, Joachim Toro s'est tourné vers les familles des victimes :


Je vous demande pardon, je suis profondément attristé par ce qui est arrivé.


La colère des familles des victimes


Un pardon refusé par Sylvie Iniesta et Janine Abribat, respectivement sœur et mère de Jean-Philippe Abribat, l'une des victimes de Joachim Toro. Elles sont très en colère :


Il ne se préoccupe que de lui-même ! On n'accepte pas son pardon, et on ne lui pardonne pas.


30 ans pour 3 meurtres et 2 tentatives


Le 3 mars 2011, à Rivesaltes, après avoir tiré sur 2 jeunes femmes en voiture dans une rue de la commune, Joachim Toro avait abattu son voisin et 2 employés municipaux, presque à bout portant, à l'aide d'un fusil de chasse. Le verdict de ce procès en appel est attendu d'ici la fin de la journée. En attendant, voici le reportage de Dorothée Berhault et Joan Lopez aux Assises de l'Aude, à Carcassonne.
 
Procès en appel de Joachim Toro : le jury délibère
Le jury s'est retiré pour délibérer aux Assises de l'Aude, où se tient le procès en appel de Joachim Toro, auteur de 3 meurtres et 2 tentatives de meurtres, commis en 2011 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales). - France 3 Occitanie/Pays Catalan - Dorothée Berhault, Joan Lopez


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus