Castella dans l'arène politique

Sébastien Castella parle comme il torée : avec clarté.
Sébastien Castella parle comme il torée : avec clarté.

Le torero Sébastien Castella a adressé à la députée Aurore Bergé une lettre ouverte en réponse au projet de soumettre au parlement un projet de loi visant à interdire aux mineurs l'accès aux corridas.

Par Joël Jacobi

À l'occasion de la "polémique estivale" déclenchée par la présence de deux ministres dans les arènes de Bayonne le 14 août dernier, la députée Aurore Bergé avait  déclaré sur France Info : la question du bien-être animal ne se réduit pas à quelques bobos parisiens écervelés. Je n'appartiens pas à une secte, je considère juste, comme une grande majorité des Français, que c'est une question sociétale majeure.

Surtout, elle a annoncé à cette occasion son intention de déposer en compagnie d'une cinquantaine de députés un projet de loi pour interdire les arènes aux mineurs.

Sébastien Castella, aussi déterminé et clair que devant la tête des toros, a publié ce 3 septembre la lettre qu'il a envoyée à madame Bergé. En voici un extrait.

Sans doute vous ne saisissez pas l’art de la tauromachie... C’est d’autant plus dommage que, députée, vous assumez la charge des affaires de l’éducation et de la culture où l’on remarque votre particulière sollicitude pour le cinéma, passion que nous avons en commun.
Cependant, même si vous n’êtes pas sensible à toutes les cultures, je veux croire que, comme véritable française, vous êtes profondément attachée à la devise Liberté, Egalité, Fraternité que nous portons bien haut. Donc, en tant que citoyen français, je revendique la liberté. Liberté de penser, liberté de choisir mon travail et mes goûts et, surtout, liberté de choisir quelle éducation je dois donner à mes filles.Alors, vraiment, dans le berceau de la liberté et comme porte-voix d’un parti qui la prône vous voulez enlever aux parents celle d’éduquer librement leurs enfants ? Vous voulez, d’un coup de plume, éliminer cette liberté pour laquelle vos propres parents se sont battus en mai 68 ? Oui je dis éduquer. Parce que, pour ce qui me concerne, la tauromachie a été une école de la vie et une éducation. Assurément,madame Bergé, ma vie n’a pas été un chemin bordé de roses. Et tandis que d’autres enfants rêvent d’être footballeurs ou astronautes ou comme le personnage de Sylvester Stallone que votre propre père a doublé dans la version française du film, pour moi, mon salut fut de ressembler aux toreros considérés comme des super héros vêtus de lumières.

Parce que, dans ce chemin pour me trouver et devenir également ce super héros, j’ai acquis des valeurs, je me suis éduqué, je me suis cultivé, je me suis discipliné et j’ai rencontré des personnes magiques dans tous les domaines, de la littérature à la peinture, en passant par la photographie, le cinéma, le sport et la politique. Savez-vous, madame Bergé, combien de gamins ont été sauvés de l’exclusion sociale et dela délinquance dans les écoles taurines de Nîmes, Arles, Béziers pour ne citer que celles-là ?

 

 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus