Chassé-croisé : record de bouchons pour l'été

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Bris .

Du rouge dans les deux sens et un record estival atteint à la mi-journée : 877 kilomètres de ralentissements cumulés dans toute la France.

Les trois autoroutes qui traversent le Languedoc-Roussillon ont été touchées par ce phénomène bien connu des week-end d'été : l'A75, l' A61 et surtout l'A9 sont restées dans le rouge toute la journée ce samedi, dans les deux sens entre Nîmes et Narbonne. Autre point chaud, comme d'habitude, entre Perpignan et la frontière espagnole.



Les principaux ralentissements se situaient sur l'A7 entre Orange et Montélimar avec 9 km de bouchons. Ainsi que sur l'A8 avec 17 km de bouchons vers Aix-en-Provence. Sur l'A61 à l'ouest de Narbonne, on a compté jusqu'à 13 km de ralentissements.

Des mesures de régulation de vitesse ont été mises en place, obligeant les automobilistes à rouler à 110 km/heure, contre 130 habituellement, entre Bollène et Valence, pour éviter tout engorgement du trafic.



Le pic de circulation de l'été a été atteint samedi à la mi-journée un record pour l'été avec 877 km de bouchons cumulés sur les routes de France avant de repartir à la baisse dans l'après-midi. Le record d'encombrements de 828 km enregistré le 3 août à 12 heures 30 a ainsi été battu en cette journée classée, par Bison futé, rouge dans le sud-est pour les départs, ainsi qu'au niveau national pour les retours.



Ce troisième chassé-croisé des aoûtiens a, été endeuillé par un grave accident. Dans la nuit de vendredi à samedi, un car allemand transportant une cinquantaine de jeunes Allemands âgés de 15 à 17 ans qui se rendaient en Espagne, a percuté l'arrière d'un poids lourd, sur l'autoroute A6 en Saône-et-Loire. Bilan : deux morts, deux chauffeurs du car et quatre blessés, dont deux graves : deux accompagnatrices et deux jeunes blessés ont été transportés au centre hospitalier de Mâcon. 





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité