• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Accident de bus à Millas : la conductrice du car mise en examen pour homicide involontaire

6 enfants sont décédés dans la collision en un train et un car scolaire le 14 décembre à Millas (66). / © RAYMOND ROIG / AFP
6 enfants sont décédés dans la collision en un train et un car scolaire le 14 décembre à Millas (66). / © RAYMOND ROIG / AFP

La conductrice du car scolaire entré en collision le 14 décembre avec un train à Millas (Pyrénées-Orientales), tuant six collégiens, a été mise en examen après son audition par deux magistrats instructeurs, a annoncé le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux.

Par OLC avec l'AFP

La conductrice du car scolaire entré en collision le 14 décembre avec un train à Millas (Pyrénées-Orientales) a été mise en examen mercredi soir pour l'homicide involontaire des six collégiens morts dans l'accident.

Interdiction de conduire


Conformément aux réquisitions du parquet, elle a été "placée sous contrôle judiciaire avec notamment l'interdiction de conduire", a précisé le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux.

Hospitalisé


Cette quadragénaire, mère de famille, est sortie mercredi soir du palais de justice de Perpignan, après y avoir été entendue par deux magistrats instructeurs du pôle accidents collectifs de Marseille. Entendue quelques minutes par les juges, elle a été hospitalisée après sa sortie "car son état de santé nécessite des soins importants", a précisé son avocat Me Jean Codognès, la décrivant comme "effondrée et dans une grande détresse", outre ses blessures physiques dues à l'accident.


Accident de bus: Saint-Féliu d'Avall pleure ses enfants morts

Une chapelle ardente est installée ce mercredi à la salle polyvalente de Saint-Féliu d'Avall (Complexe sportif Irenée Carrere) jusque 17h00, pour permettre aux habitants de se recueillir devant les cercueils de quatre des enfants décédés: Allan, Loïc, Diogo et Teddy. "Ce lieu est mis en place selon les volontés des familles.


Blessée lors de la collision qui avait tué le 14 décembre six collégiens, elle avait déjà été entendue brièvement au lendemain de l'accident. Cette quadragénaire, mère de famille, a toujours assuré que les barrières étaient "levées". Elle est assistée par son avocat Me Jean Codognès.

Mais les "constatations matérielles" vont "plutôt dans le sens d'une barrière (du passage à niveau) fermée", a indiqué mardi le procureur de Marseille, Xavier Tarabeux, en charge des investigations. Le conducteur du TER assure, lui aussi, que les barrières étaient fermées.

Collision de Millas: reconstitution sur les lieux de l'accident

Une reconstitution de la collision entre un car scolaire et un train régional, qui a fait 6 morts jeudi à Millas , ont eu lieu ce mardi sur les lieux du drame. Les "constatations matérielles" vont "plutôt dans le sens d'une barrière fermée" a indiqué le procureur de la République.


La mise en examen me parait inéluctable


Cette mise en examen de la conductrice "semble justifiée" pour son avocat: "L'enquête commence de façon contradictoire maintenant. C'est devant le juge d'instruction que l'on peut faire valoir ses droits demander des expertises, contester des éléments de preuve apporter par le parquet. Le dialogue judiciaire va commencer maintenant."

"La mise en examen me parait inéluctable", expliquait Jean Codognès, avocat de la conductrice à son arrivée au palais de justice. "C'est quand même un accident de la circulation majeur avec un nombre de victimes important." 

Millas: l'avocat de la conductrice s'attend à sa mise en examen
La mise en examen me parait inéluctable. C'est quand même un accident de la circulation majeur avec un nombre de victimes important," explique Jean Codognès, avocat de la conductrice.  - France 3 Pays Catalan

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes : ambiance "bon enfant" à Aimargues dans le Gard

Les + Lus