Coronavirus : la présidente de la région Occitanie estime qu'il est "plus sage de reporter les élections"

Carole Delga estime plus sage de reporter les élections. La présidente de la région Occitanie a publié un message en ce sens sur son compte twitter ce samedi soir après la déclaration du premier ministre. Edouard Philippe a annoncé la fermeture de la plupart des lieux recevant du public.
Des voix s'élèvent ce samedi 14 mars pour demander le report des élections municipales dont le premier tour est prévu ce dimanche 15 mars.

Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce samedi soir la fermeture des bars, restaurants, cinéma et autres lieux recevant du public et non indispensables à la vie du pays afin de freiner la progression du coronavirus Covid-19.
Il a en revanche indiqué que le premier tour des élections se déroulera dimanche "comme prévu", à condition de "respecter strictement les consignes de distanciation et de priorisation des personnes âgées et fragiles".
 

"Plus sage de reporter"

La présidente socialiste de la région Occitanie, Carole Delga, a publié ce samedi soir sur son compte twitter un message estimant qu'il serait plus sage de reporter le scrutin au vu des dernières déclarations du premier ministre.
 
Plusieurs présidents de région demandent le report de ces élections comme le président du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni, Hervé Morin qui dirige la région Normandie ou encore Renaud Muselier, président de la région Sud qui estime que "face aux faits, il devient raisonnable, cohérent et même nécessaire de reporter le scrutin municipal et qu'il devra se tenir une fois l’épidémie vaincue collectivement."

Arnaud Lafon, le maire (LR) de Castanet-Tolosan, près de Toulouse s'étonne également du maintien du scrutin et publie un post facebook dans lequel il demande si tout cela est bien sérieux ?
 
Dans le Gard, le socialiste Denis Bouad, président du Département n'a pas tardé à réagir lui aussi. Il reconnait que toutes ces mesures pour freiner la progression du Coronavirus sont nécessaires mais pour lui le maintien des élections municipales est un scandale.
 
Jeudi 12 mars déjà quand le président de la République avait annoncé la fermeture de tous les établissements scolaires en France, le maire de Montpellier, Philippe Saurel s'était étonné du maintien des élections municipales.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections covid-19 santé société