Cet article date de plus de 8 ans

Damien Alary, candidat aux primaires socialistes à la mairie de Nîmes

Le président socialiste du conseil général du Gard depuis 2001 et vice-président du conseil régional depuis 2004, Damien Alary, 62 ans, a annoncé, vendredi midi, sa candidature pour les élections municipales à Nîmes.

Damien Alary a ainsi confirmé une candidature qu'il avait évoquée au lendemain du deuxième tour des législatives, en juin 2012, en se déclarant "candidat à la candidature" alors que les deux circonscriptions nîmoises avaient été emportées par la gauche.
Atteint d'un cancer des cordes vocales depuis deux ans, M. Alary a attendu un dernier examen médical rassurant pour faire un pas de plus vers la candidature.

"Je suis en pleine forme et je vais bien", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse.

Ancien maire pendant 20 ans de Pompignan, un village du Gard, et ancien député, Damien Alary entend se présenter comme un homme d'expérience et un rassembleur face au maire sortant, Jean-Paul Fournier (UMP), qui brigue un troisième mandat.
Il sera candidat aux primaires du PS pour espérer être le candidat socialiste à la mairie de Nîmes.

"Je souhaite rassembler toute la gauche et ceux qui veulent l'alternance en mars prochain", a-t-il assuré, avant de s'en prendre à la politique d'aménagement de l'actuel maire, qui a "abîmé" la ville "depuis une dizaine d'années".
"Quand j'entends Jean-Paul Fournier dire qu'il veut finir le travail, je dis que Nîmes n'est pas un chantier ! Nous n'avons pas besoin d'un premier magistrat conducteur de travaux", a-t-il lancé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives élections municipales 2020 parti socialiste politique