Décès du comédien et metteur en scène tarbais Hocine Boudjemaa

Le comédien et metteur en scène français d'origine algérienne Hocine Boudjemaa est décédé la semaine dernière et a été enterré lundi au cimetière Nord de Tarbes (Hautes-Pyrénées), a-t-on appris auprès des responsables du Théâtre du Pavé à Toulouse, avec lequel il travaillait.

Le comédien et metteur en scène Hocine Boudjemaa
Le comédien et metteur en scène Hocine Boudjemaa
Le comédien et metteur en scène Hocine Boudjemaa était arrivé à Tarbes avec ses parents en 1964 après l'indépendance de l'Algérie. Il est décédé
d'un arrêt cardiaque pendant son sommeil, dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 mars. Son enterrement a eu lieu lundi en début d'après-midi au cimtière nord de Tarbes en présence de nombreux proches et amis, dont Francis Azéma, le directeur du Théâtre du Pavé de Toulouse.

Hocine Boudjemaa préparait un nouveau spectacle, écrit par l'écrivain et musicien algérien Aziz Chouaki.

"Hocine était un grand comédien comme il y en a de moins en moins, drôle et sensible, fin et profond, amoureux des beaux textes et des grands auteurs",

a écrit Francis Azéma sur le site du Théâtre du Pavé.

Issu d'une famille de Tiaret, dans la région des hauts plateaux de l'Ouest algérien où il est né, Hocine Boudjemaa est arrivé à Tarbes avec ses parents après l'indépendance de l'Algérie en 1962. Son père voulait faire de lui un médecin. Mais l'artiste n'a "jamais été au-delà de la première année universitaire. J'avais déjà le virus du théâtre au lycée", avait-il raconté au journal La Dépêche. "Je ne désirais qu'une seule chose jouer, jouer, jouer", disait celui qui, pour cela, a suivi un long cursus le menant d'abord au répertoire classique avant de trouver sa propre voie.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
décès théâtre culture