Deux toros puis, rideau...

Les talons au sol, la muleta calée. Observez, entre les jambes de Sébastien, l'aigu des cornes. la droite, dans le soleil semble lui toucher la culotte.Tire-bouchon, la queue du toro. Cliché "clair-obscur", photo musée. / © Maurice Berho
Les talons au sol, la muleta calée. Observez, entre les jambes de Sébastien, l'aigu des cornes. la droite, dans le soleil semble lui toucher la culotte.Tire-bouchon, la queue du toro. Cliché "clair-obscur", photo musée. / © Maurice Berho

Les deux premiers toros de Victoriano offrent les deux oreilles de la soirée. Le reste part en quenouille. Sans race véritable, peut-être trop lourds, sabots bloqués et caste en berne, ils bousillent la soirée. Castella, princier en ouverture, Fandiño anodin et Talavante face à deux inutiles... 

Par Vincent Bourg

jeudi 9 juillet 2015
Feria de San Fermin.3ème corrida.
Plaza de Toros de Pamplona.18h30.

Sébastien Castella : une oreille et silence
Ivan Fandiño : une oreille et silence
Alejandro Talavante : silence et silence
3ème paseo sans monteras ni castoreños: toreros et cuadrillas protestent contre la fermeture de certaines arènes (Gandia, Pinto, etc.…) décidée par de nouvelles municipalités anti-taurines  suite aux élections.
Six toros de Victoriano del Rio, 4ème de « Toros de Cortés » (de 515 à 600 kg ;moyenne : 560) de superbes carrosseries et d’armada cornue. De quoi découper en huit la moindre mouche. Douze piques, le numéro un, excellent, le second remarquable mais le reste endormi ou perdant pied à vue d’œil.
Plus un billet. 27°1. Azur limpide.
Encierro du matin: Toros de Victoriano del Rio.
durée: 2'23''. Des étoiles filantes.Pas de cornada, six traumatismes légers.


San fermin trois
la troisième corrida de San Fermin 2015

 

Sur le même sujet

Les + Lus