Ebola : le CEA de Marcoule met au point un test de dépistage ultra-rapide

L' avancée est de taille. Les chercheurs de Marcoule, dans le Gard, ont mis au point un test de dépistage rapide du virus Ebola. En 15 minutes, on pourra diagnostiquer la maladie. Validé par le laboratoire Jean Mérieux à Lyon, un prototype du test devrait être disponible dès la fin octobre.

Marcoule (Gard) - l'entrée du site Areva et de CEA - janvier 2014.
Marcoule (Gard) - l'entrée du site Areva et de CEA - janvier 2014. © F3 LR
C'est dans le Gard, à Marcoule, que des chercheurs français du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) ont développé un test de diagnostic rapide du virus Ebola. Ce test est réalisable en moins de 15 minutes sur le terrain.

Un test facile d'utilisation

Selon le CEA, le test, d'un format identique à celui d'un test de grossesse, "sera utilisable sur le terrain, sans matériel spécifique, à partir d'une goutte de sang, de plasma ou d'urine". Il permettra de donner une réponse "en moins de 15 minutes pour tout patient présentant les symptômes de la maladie", ont précisé les chercheurs de Marcoule.

le test a été "validé" par le laboratoire de haute sécurité microbiologique P4 Jean Mérieux, à Lyon, sur la souche qui sévit actuellement en Afrique de l'Ouest. Sa phase d'industrialisation devrait démarrer très prochainement avec le concours de la société française Vedalab, le leader européen des tests rapides. Un prototype sera disponible dès la fin du mois d'octobre pour permettre la validation clinique sur le terrain.

Un enjeu mondial

Les tests actuels de diagnostic du virus Ebola, basés sur la détection génétique du virus, prennent en moyenne un peu plus de deux heures et doivent être pratiqués exclusivement en laboratoire. L'intérêt des tests rapides est de faire des diagnostics au plus près des populations touchées.
Des tests rapides sont actuellement en cours de développement dans plusieurs pays. Des chercheurs japonais avaient annoncé avoir trouvé une
nouvelle méthode pour détecter le virus en 30 minutes. Des chercheurs américains travaillent pour leur part sur un test qui devrait être capable de diagnostiquer le virus en 10 minutes.

Plus d'info sur les activités du CEA de Marcoule.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ebola recherche nucléaire archives santé