Cet article date de plus de 6 ans

En Midi-Pyrénées, près de 20 % d'enseignants en grève ce jeudi 17 septembre

C'est la troisième manifestation contre la réforme des collèges. Ce jeudi 17 septembre, 20 % d'enseignants ont fait grève en Midi-Pyrénées.
La rentrée à peine commencée, les enseignants de collège manifestent (déjà) leur mécontentement. En cause ? La réforme des collèges, qui n'est pas digérée chez certains enseignants, alors qu'elle est expérimentée dans 32 collèges de l'académie de Toulouse. 

Cette journée de grève a été suivie par 19,95 % des enseignants en Midi-Pyrénées selon le rectorat et 15,8 % au total en France selon le ministère de l'Éducation nationale. L'intersyndicale (Snes, Snalc, FO, CGT, SUD...) à l'initiative de cette manifestation estime qu'un tiers des enseignants était en grève ce jour.


À Toulouse, environ 450 personnes se sont réunies en début d'après-midi au square Charles de Gaulle. À Albi, seulement une soixantaine de professeurs des collèges du Tarn se sont réunis ce matin devant la direction académique du département. Ce sont les seules manifestations organisées dans la région.

Il s'agit de la troisième manifestation des "anti". La première journée de grève du 19 mai a été la plus suivie, avec un enseignant sur 4 en Midi-Pyrénées. Un effectif diminué de moitié pour la deuxième manifestation du 11 juin.
Enseignants en grève | Create infographics
"En cas de refus de la Ministre de rouvrir les discussions sur l’avenir du collège", précise un communiqué, le SNES-FSU proposera à l’intersyndicale la date du 10 octobre pour la manifestation nationale à Paris." Le syndicat minoritaire Snalc appelle également à une nouvelle grève le 10 octobre. 

Mais peu de chance pour les "anti" de voir leurs vœux être exaucés. La ministre Najat Vallaud-Belkacem l'a répété encore cette semaine : la réforme sera appliquée dès la rentrée 2016. Et les textes de la réforme ont déjà été publiés au Journal officiel en mai au lendemain de la première grève.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société