Coupe de France : Montpellier se qualifie face à Canet-en-Roussillon pour les demi-finales

Le club amateur de Canet-en-Roussillon, dans les Pyrénées-Orientales, a été éliminé par le MHSC mardi soir à Perpignan, à l'occasion des quarts de finale de la Coupe de France de football. Ce derby régional s'est soldé par une victoire 2-1 de Montpellier, 2 buts d'Andy Delort.

Perpignan - Toufik Ouadoudi, milieu de terrain de Canet-en-Roussillon, a marqué le premier but du match contre Montpellier à la 25e minute - 20 avril 2021.
Perpignan - Toufik Ouadoudi, milieu de terrain de Canet-en-Roussillon, a marqué le premier but du match contre Montpellier à la 25e minute - 20 avril 2021. © Maxppp / Clementz Michel

C'était une rencontre historique pour le club amateur de National 2 de Canet-en-Roussillon. Pour la première fois, les Canétois étaient qualifiés en quarts de finale de la Coupe de France. Ils recevaient leurs voisins de Montpellier sur la pelouse des rugbymen de Perpignan.  

Un "petit poucet" menaçant

Si le match s'est déroulé à huis clos en raison des restrictions sanitaires, tous les supporters avaient à l'esprit l'exploit de Canet-en-Roussillon lors des 16es de finale face à l'OM. Le "petit poucet catalan" avait éliminé 2-1 l'équipe marseillaise de Ligue 1. Au début du mois d'avril, le club avait récidivé en battant l'équipe de Boulogne-sur-Mer (1-0) qui évolue en National. 

Le MHSC avait donc de quoi être vigilant. 

Canet-en-Roussillon prend le dessus en début de match

Dès la 23e minute, le club montpelliérain est doublement affaibli par un pénalty accordé à son adversaire et par l'expulsion de Vitorino Hilton. Andy Delort récupère le brassard de capitaine. Le MHSC doit donc mener la rencontre à 10 joueurs.

Canet en profite pour ouvrir le score à la 25e minute avec un but de Toufik Ouadoudi, milieu de terrain. A la mi-temps, Montpellier est mené 1 à 0.

Montpellier se ressaisit en seconde période

Pas de changement de joueur au début de la deuxième mi-temps. Alors que Montpellier monopolise le ballon, les joueurs de Canet peinent à franchir le milieu de terrain. 

Suite à une faute sur Savanier, un coup franc accordé à Montpellier permet à l'attaquant Andy Delort de marquer et d'égaliser à la 60e minute. Tout reste à faire !

Avec cette égalisation, la tension augmente et les fautes se multiplient : carton jaune pour Toufik Ouadoudi à la 60e minute, pour Mihailo Ristic, défenseur de Montpellier, à la 72e minute, et pour Chris Lyboky, défenseur de Canet-en-Roussillon, à la 73e minute.

Les joueurs de Canet-en-Roussillon ne lâchent rien et multiplient les incursions dans le camp adverse. 

À la 83e minute, suite à une faute, Montpellier bénéficie d'un pénalty. En prenant le gardien canétois à contre-pied, Andy Delort marque le second but montpelliérain du match à la 84e minute. Le MHSC prend l'avantage et le gardera jusqu'au bout, avec à la clef... la qualification.

Montpellier qualifié pour les demi-finales

Après quatre minutes de temps additionnel, l'équipe de Montpellier est enfin assurée de sa victoire. Elle se qualifie donc tant bien que mal pour en demi-finale de la Coupe de France de football, pour la première fois depuis 24 ans.

Réaction de Michel Der Zakarian, l'entraîneur de Montpellier :

"On est contents pour le club, pour les supporters, pour les joueurs. C'est une compétition qu'on a dans les tripes et j'espère qu'on ira le plus loin possible. On a démarré le match trop tranquillement, sans intensité, sans agressivité. Même si l'adversaire a fait ce qu'il fallait pour nous enquiquiner, on dormait en première mi-temps. Et il nous est arrivé une grosse tuile avec un penalty et un carton rouge. En deuxième mi-temps, les joueurs ont mis les ingrédients pour renverser les choses, grâce à des joueurs de caractère.".

Du côté de Canet, c'est la déception après l'élimination. Mais Farid Fouzari l'entraîneur de Canet-en-Roussillon est fier de son parcours et de ses hommes.

"La déception prédomine. Je pense qu'on a manqué de fraîcheur. Ca s'est joué sur des petits détails. Même à 10 contre 11, Montpellier nous a posé des problèmes en maintenant beaucoup de rythme. Je n'ai aucun regret sur ce qu'on a produit. On les a embêtés par moments. On savait qu'ils allaient pousser après l'expulsion. Il y a de la qualité en face. Ils méritent amplement cette victoire et cette qualification. Il faut être fier de notre parcours, de ce qu'on a proposé dans ces matches-là, contre l'OM, Boulogne-sur-Mer et aujourd'hui, les matches télévisés. Ils ont su élever leur niveau de jeu. Il faut que ça serve pour la suite."
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport coupe de france montpellier hérault sc