Fromage : la tomme des Pyrénées au lait cru obtient le label IGP après 20 ans de combat

Depuis des siècles, le fromage fait partie de la culture et du patrimoine du massif pyrénéen. Fabriqué à partir de lait de vache, de chèvre ou de brebis, la Tomme des Pyrénées au lait cru a obtenu le label de l'Indication Géographique Protégée (IGP).

La Tomme des Pyrénées, de forme cylindrique à deux faces planes avec des bords arrondis, sa pâte est souple et sa texture fondante.
La Tomme des Pyrénées, de forme cylindrique à deux faces planes avec des bords arrondis, sa pâte est souple et sa texture fondante. © Association Les Fromagers Pyrénéens
Moulis, Bethmale, Couserans, Calabasse, Estive, Rogallais. Autant de fromages qui tiennent leur nom des vallées ou des montagnes castillonnaises et dont le grand public ignore qu’il s’agit en réalité d’un seul et même fromage : la Tomme des Pyrénées au lait cru.

La Tomme des Pyrénées est un fromage à pâte pressée non cuite. Ce fromage, qui se caractérise par sa grande variété, bénéficie d’une Indication Géographique Protégée (IGP) depuis 1996 pour sa "version" au lait de vache pasteurisé, majoritairement produite par des industriels, et identifiable par sa croûte noire.
 

Une reconaissance du savoir-faire

Portée par les fromagers fermiers et fabricants artisanaux, qui souhaitent voir reconnaître leur savoir-faire, l’Association des Fromagers Pyrénéens a obtenu de la commission européenne, la modification tant souhaitée du cahier des charges.

Désormais toutes les Tommes des Pyrénées pourront bénéficier du label IGP. Une vraie garantie pour le consommateur et la reconnaissance du travail de toutes une filière au coeur des Pyrénées, de l'Ariège, en passant par la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées.
L' IGP suppose l’existence de liens étroits entre le terroir, ou le territoire et les caractéristiques spécifiques du produit.

Depuis 20 ans, des artisans et des producteurs fermiers demandent des modifications du cahier des charges pour avoir un fromage Pyrénéen qui ressemble à leur terroir. 

Les chiffres clés de la Tomme des Pyrénées

La production annuelle de 2 500 tonnes de Tommes au lait pasteurisé est fabriquée par 3 entreprises. Pour le fromage aux laits crus, 500 éleveurs fournissent le lait à 350 producteurs fermiers et une dizaine d’entreprises artisanales produisant également environ 2500 tonnes.

La réglementation

La protection d’une dénomination repose sur des dispositions réglementaires propres aux appellations d’origine et aux indications géographiques que l’on retrouve à l’échelle nationale, européenne et internationale. Elle s’appuie également sur les règles générales relatives à la tromperie, la lutte contre les fraudes, la concurrence déloyale et le parasitisme (lequel consiste à profiter de la notoriété ou de la réputation attachée aux AOP ou IGP sans se soumettre aux mêmes règles et contraintes).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie gastronomie culture