• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un fromager nîmois en finale du concours du meilleur ouvrier de France

Vincent Vergne et ses fromages de chèvre gardois lors de la finale du M.O.F / © F3LR
Vincent Vergne et ses fromages de chèvre gardois lors de la finale du M.O.F / © F3LR

A la fin des sélections, ils n'étaient que 10, venus de toute la France, à disputer le titre de meilleur ouvrier de France. Parmi eux, le fromager nîmois Vincent Vergne. Ses fromages n'ont pas remporté l'épreuve, mais le Gardois fait partie du "gratin" repéré par ce concours national prestigieux.

Par Sylvie Bonnet

C'est la troisième fois que le fromager gardois participait au concours du meilleur ouvrier de France. Cette année, le thème retenu au salon de l'agriculture était "retour vers le futur"... Un coucours très sérieux où la présentation est aussi importante que le goût. Le jury examine et goûte chacun des produits avec d'autant plus d'attention que le titre de meilleur ouvrier de France est une véritable consécration pour les concurrents.

Déception pour le Gard

Avec ces fromages de chèvre affinés, Vincent Vergne n'a pas réussi à rafler le titre. Après Ludovic Bisot, c'est le Franc-comtois Marc Janin qui s'est distingué avec sa roue de comté. 3ème génération d'une dynastie de fromagers dans une région éminemment tournée vers le fromage, il se préparait depuis 8 ans à ce concours qui est une véritable consécration.

Bon perdant, Vincent Vergne félicite le comtois Marc Janin à l'annonce des résultats. / © F3LR
Bon perdant, Vincent Vergne félicite le comtois Marc Janin à l'annonce des résultats. / © F3LR

Pour les concurrents,  la finale est l'aboutissement de 18 mois d'épreuves concernant tous les aspects du métier, de la vitrine jusqu'à la réglementation sanitaire. Vu l'investissement personnel qu'implique le concours du meilleur ouvrier de France, le fromager gardois hésite à tenter l'aventure une quatrième fois pour la prochaine édition.
Concours du meilleur ouvrier fromager de France
Au salon de l'agriculture de Paris, Yannick Leteurnier et Sébastien Banus ont assisté à la grande finale.

 

Sur le même sujet

Le pôle mécanique d'Alès a fêté ses 20 ans

Les + Lus