Alès : le crayon comestible tente de se tailler une place au Japon

La start-up OCNI Factory créée par deux entrepreneurs d'Alès est à Tokyo du 4 au 7 septembre à l'occasion de la 24e édition du gourmet & dining style food, salon destiné aux innovations culinaires pour le marché japonais. Leur concept ? Un crayon comestible à tailler pour agrémenter les plats.
Différents exemples de crayons à tailler pour assaisonner et relever vos plats.
Différents exemples de crayons à tailler pour assaisonner et relever vos plats. © OCNI Factory

Quand le crayon s'invite dans l'assiette. C'est l'idée de l'OCNI Factory, entreprise montée par deux jeunes hommes d'Alès, Tristan Cano et Benoit le Guein. Le premier était dans une école de commerce, le second aux beaux arts.


En 2013, les deux entrepreneurs en herbe se rencontrent et combinent leurs compétences pour fonder l'OCNI pour Objets Comestibles Non Identifiés.
 

Le concept touche à la cuisine, à la pâtisserie, à l'art contemporain et au design produit précise Tristan Cano.


Le principe est simple : les crayons sont à tailler à l'aide d'un taille crayon spécifique en acier inoxydable qui forment des copeaux.

Ces derniers sont à parsemer au dessus des plats pour les aromatiser avec différentes saveurs proposées par les auto nommés "savants food".
 

 

Baptisés au Japon sous le nom de "Kurédoré", les crayons gastronomiques tenteront de séduire le marché asiatique à l'occasion de la 24e édition du gourmet & dining style food.

Cet événement gastronomique met l'accent sur les aliments de qualité supérieure et les produits de style de vie de tous les domaines.

Le salon qui fait partie du Tokyo Gift show, le plus grand salon japonais lifestyle qui accueille chaque année plus de 300 000 visiteurs.


Une filière Made in Gard qui séduit


Tous les produits naturels proviennent du Gard et de la ville d'Alès via des circuits courts de production. Ils sont garantis sans conservateurs artificiels et sans additifs.

Une démarche qui séduit aux quatre coins du monde, notamment au Canada où la marque s'est implantée avec Nadia Lahrichi, franco-canadienne spécialisée depuis dix ans dans le développement commercial au pays de l'érable. 
 

Good morning Toronto ! We are so excited to meet you until Sunday at the One of a Kind show @ooak_toronto. Try our 5 flavours Seasoning Sticks : - Hot pepper & Garlic - Lemon & Salt - Soy Sauce & Mushroom - Basil And the new one : GINGER ! Booth B48 #ooaks18 #ooakdiaries #ooak #toronto #culinarydesign #fooddesign #food #foodie #flavours #flavour #new #artisan #homemade #madeinquebec #canada #innovation #gift #seasoning #seasoningstick #hotnew #ocniinvaders #healthy #healthyfood #vegan #goodfood #natural #oneofakind

Une publication partagée par OCNI Factory (@ocnifactory) le


Les produits sont disponibles sur le site de l'entreprise, mais dans différents points de vente à travers la France.

Des lieux parfois insolites comme la cité des Sciences de Paris qui témoignent de la démarche à la fois gustative et scientifique d'un concept qui détonne dans le monde de la gastronomie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
start-up économie entreprises insolite sorties et loisirs rentrée scolaire éducation société innovation