Gard : alerte à la bombe et évacuation du collège Taisson d'Alès

Le collège privé Taisson à Alès dans le Gard a reçu un appel téléphonique anonyme, ce jeudi, menaçant de la présence d'une bombe à l'intérieur de l'établissement catholique. Les collégiens ont été évacués et ont pû rejoindre leur famille. Le service de déminage est attendu sur place.

Alès (Gard) - collège catholique privé Taisson - archives.
Alès (Gard) - collège catholique privé Taisson - archives. © google street

Vers 13h ce jeudi 25 mars, le collège privé Taisson d'Alès dans le Gard, a reçu un appel téléphonique anonyme. Le correspondant revendiquait la présence d'engins explosifs au sein de l'établissement. Immédiatemment, les services de police et de la Préfecture ont été alertés.

Jean Rampon, le sous-préfet de l'arrondissement d'Alès, a demandé l’évacuation de l’établissement et la mise en place d'un périmètre de sécurité. Les 500 élèves ont été dirigés vers la place de la mairie toute proche, où un important dispositif policier les a pris en charge.
Ils ont été regroupés par classe avec leur professeur et ont reçu une boisson. Les familles ont été prévenues et sont venues les chercher pour les ramener à leur domicile.

A 15h, la place était presque vide et l'opération d'évacution réussie.

L'évacuation s'est faite dans le calme. A 15h, les enfants ont retrouvé leur famille. L'établissement scolaire est totalement vide. 

Jean Rampon, sous-préfet d'Alès

Le service de déminage de Montepllier et les chiens démineurs en provenance de Marseille sont attendus dans l'après-midi. L'appel était en numéro masqué mais la bande enregistrée de l'appel a été confiée aux services de police spécialisés.

Une enquête est ouverte.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers éducation société police sécurité pompiers