Alès : appel à la mobilisation contre la fermeture des urgences de la clinique Bonnefon

Il y a deux semaines, le groupe Elsan, propriétaire de la clinique Bonnefon d'Alès, annonçait la fermeture définitive des urgences le 20 juin 2023. Le service ne fonctionnait déjà plus la nuit depuis janvier. Mais aujourd'hui, rebondissement, l'ARS Occitanie réclame une réouverture totale 24h/24 jusqu'à fin août.

Dans le bassin de vie Alès-Cévennes, la mobilisation pour le maintien du service d'urgences de la clinique Bonnefon a débuté il y a des mois. Dès l'annonce par le groupe Elsan de la fermeture des urgences la nuit en janvier 2023.

Les élus, riverains, patients (10 000 personnes par an sont admises aux urgences d'Alès) et les salariés ont manifesté. Parmi eux, très remonté, le député Nupes-LFI des Cévennes gardoises.

Cette fermeture fait courir le risque d'une rupture de l'accès aux soins d'urgences cet été. C'est irresponsable.

Michel Sala, député LFI de la 5e circonscription du Gard

Mais la clinique justifie cette situation par un manque de rentabilité et une difficulté à trouver suffisamment de personnel médical et paramédical pour assurer le fonctionnement du service en continu.

L'ARS demande la réouverture totale

Un appel à la mobilisation a été lancé par le personnel pour ce mardi 9 mai à 11h30, devant la clinique. Relayé par les politiques locaux, les syndicats et les collectifs d'usagers.

Entre temps, la clinique a annoncé qu'elle avait demandé à l'ARS Occitanie, l'agence régionale de santé, un délai pour maintenir les urgences ouvertes, en journée, durant la période estivale. Une demande accordée ce lundi 8 mai par l'ARS qui en a profité pour rappeler à la direction de l'établissement de santé "ses obligations réglementaires".

Elle lui demande "de tout mettre en œuvre pour que son service d’accueil des urgences continue à fonctionner 24/24, et notamment les week-ends".

"Pour contribuer à l’accès aux soins urgents à Alès, l’Agence régionale de santé demande depuis décembre 2022 à la Clinique Bonnefon de tout mettre en oeuvre pour garantir le fonctionnement de son service d’accueil des urgences 24h/24 et de travailler à une organisation concertée avec l’ensemble des autres partenaires du territoire et avec les services de l’agence.
Cette mise en conformité avec les obligations réglementaires dévolues à un service d’urgences est essentielle. A l’approche de la période estivale, l’ARS demande donc à la Clinique Bonnefon de tout faire pour que son service des urgences continue à fonctionner 24/24, et notamment les week-ends" explique un communiqué de l'ARS Occitanie.

Et de conclure : "A défaut de pourvoir répondre à cette obligation, la Clinique Bonnefon est autorisée à faire fonctionner son service d’accueil des urgences en journée uniquement, de manière dérogatoire dans le cadre du prolongement des mesures Braun jusqu’au 31 août 2023".

C'est une bonne nouvelle mais ce n'est que temporaire.

Armand Crépin, animateur LFI Alès

Le délai accordé par l'ARS Occitanie est une mesure dérogatoire, valable jusqu'au 31 août.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité