De jeunes footballeurs ukrainiens en vacances à Vézénobres dans le Gard

Publié le
Écrit par Armelle Goyon

Afin d'échapper à leur pays en guerre, de jeunes joueurs de foot ukrainiens ont été accueillis pendant une semaine dans le Gard. Au programme : paix, détente, visite de la région et tournois de football.

C'est une parenthèse dans la guerre : une équipe de jeunes footballeurs ukrainiens âgés de 15 et 16 ans a été invitée en vacances cette semaine dans le Gard pour penser à autre chose qu'à la terrible situation qu'ils traversent.

Au programme, visites du département, dégustations des plats régionaux et surtout tournoi de football ce week-end organisé par le club de Vézénobres dans le Gard.

Après l'l'hymne national ukrainien joué au violon, loin du bruit des bombes, 16 jeunes ukrainiens vivent le tant attendu tournoi de football.  Ces passionnés en sont privés depuis de longs mois selon leur entraineur Ivan Bilak. 

C'est difficile pour les joueurs. Ils ont 15 ans et ils comprennent très bien ce qu'il se passe chez eux. Jouer au football, ça leur manque.

Ivan Bilak , entraineur ukrainien

C'est difficile pour les joueurs. Ils ont 15 ans et ils comprennent très bien ce qu'il se passe chez eux. Jouer au football ça leur manque ,et ça leur fait plaisir que la France les ait invités pour participer à un tournoi, " se réjouit-il. 

Le bonheur de jouer 

Coup de sifflet, coup de pied sur le terrain, 12 équipes s'affrontent dont deux en jaune et bleu.  Ces joueurs viennent de Vynogradyv. lls ont mis 26 heures en bus pour venir jusqu'ici.

" Aujourd'hui en Ukraine c'est très compliqué de jouer. Alors bien sûr, nous sommes contents de venir ici en France pour jouer. Ce n'est pas habituel pour nous, c'est la première fois que nous venons ici". Explique  le jeune Vasyl. 

" C'est une semaine où je peux profiter de mes vacances, prendre du plaisir en jouant au foot et passer un bon moment "  renchérit  Ivan, le capitaine .

Une initiative pour la paix autour du sport 

A l'initiative de cette rencontre, Maxim, franco-ukrainien, il est né à Vynogradyv. Depuis le début de la guerre, il souhaite à son échelle apporter un peu de paix dans leur quotidien.  

" Quand ils sont arrivés, ils avaient une petite mine, ils étaient tristes et aussi stressés du voyage. Mais, au fur et à mesure et grâce à toutes les activités que l'on a fait, on voit qu'ils pensent à autre chose, ils sont heureux, c'est tout ce qui compte pour moi, confie Maxim Tovt, étudiant franco-ukrainien.  

Une belle rencontre autour du ballon que l'organisateur et l'entraineur Gardois souhaite renouveler à l'avenir  

" On a même le projet au mois de juin-juillet 2023 que j'aille chez eux avec Ivan pour  leur faire un stage de foot , " explique Denis Maurin, éducateur sportif.  

Victorieux du tournoi, ces jeunes ukrainiens repartent avec la coupe et des souvenirs plein la tête