Gard : deux gros trafiquants de drogue arrêtés en flagrant délit à Beaucaire avec 70 kilos de cocaïne

Les gendarmes ont intercepté à Beaucaire un chauffeur routier lituanien et un gros trafiquant gardois en pleine transaction hier, mercredi matin. Ils échangeaient 70 kg de cocaïne contre 1,2 million d'euros. Cette arrestation d'une tête de réseau intervient au terme de plusieurs mois d'enquête.

Au total quelques 3,5 millions d'euros confisqués aux trafiquants lors de cette opération d'envergure.
Au total quelques 3,5 millions d'euros confisqués aux trafiquants lors de cette opération d'envergure. © Gendarmerie PACA

60 pains de cocaïne pour un poids total de 70 kg contre 1,2 million d'euros en liquide. C'est une grosse prise qu'ont effectué hier matin les gendarmes de la section Sud-Est à Beaucaire, dans le Gard. Une arrestation en flagrant délit après de longs mois de surveillance d'un "grossiste" trafiquant de drogue originaire de Bellegarde et implanté à Tarascon.

Un camion de livraison venu des Pays-Bas

"Vendredi dernier, les enquêteurs repèrent le camion d'un routier lituanien en provenance des Pays-Bas rentrant en France", raconte ce jeudi le colonel Dominique Lambert lors d'une conférence de presse organisée à Marseille.
Les gendarmes le suivaient depuis un certain temps et avaient identifié qu'en marge de son parcours de livraison, il faisait des crochets bien rodés pour livrer de la drogue dans la région de Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône.
C'est dans la nuit de mardi à mercredi, alors qu'il était garé dans une zone d'activités de Beaucaire que peu avant 06H00, les forces de l'ordre sont intervenues. 

 "la tête de réseau est venue voir le chauffeur et on a assisté en direct à la transaction"

 Colonel Dominique Lambert. Gendarmerie de Marseille.

Les enquêteurs avaient dans leur viseur ce "grossiste" depuis un an et demi. Le chauffeur a immédiatement été interpellé avec 1,25 million d'euros et le grossiste avec 60 pains de cocaïne. Une opération délicate qui a mobilisé quelque 300 gendarmes, les enquêteurs de la section de recherche de Marseille Provence-Alpes-Côte-d'Azur appuyés notamment du GIGN.

Six autres personnes interpellées et placées en garde à vue

Dans la foulée, six autres personnes ont été placées en garde à vue dans la région, dont la compagne de la tête de réseau. 
Des perquisitions ont également permis de trouver dans le plancher d'un véhicule deux millions d'euros supplémentaires, conditionnés sous vide, la 3ème plus importante découverte en valeur pour un "chien stup" en France.

Un gros trafiquant originaire du Gard

Le chiffre d'affaires de ce trafiquant, qui n'a pas d'antécédent judiciaire dans le trafic de drogue, est estimé à 1,5 million d'euros par mois. Sa marchandise était revendue de l'Hérault aux Alpes-Maritimes. 

Une grosse prise qui a mobilisé quelque 300 gendarmes.
Une grosse prise qui a mobilisé quelque 300 gendarmes. © gendarmerie de PACA

Originaire de Bellegarde dans le Gard, et implanté dans la cité des Ferrages à Tarascon, il aurait accumulé un patrimoine "intéressant", selon la procureure de Marseille Dominique Laurens qui a salué une "magnifique saisie".

Les enquêteurs du Groupe d'intervention régional (GIR) de PACA vont maintenant s'intéresser aux biens immobiliers de ce gros trafiquant et à ses activités commerciales.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers criminalité douanes société