• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La Grand-Combe : le chauffard qui avait percuté un enfant de trois ans a été interpellé

A force de ténacité et quatre mois d'enquêtes, les gendarmes du Gard ont interpellé le chauffeur, en délit de fuite, qui avait renversé un enfant de trois ans à La Grand Combe. / © IP3 PRESS/MAXPPP
A force de ténacité et quatre mois d'enquêtes, les gendarmes du Gard ont interpellé le chauffeur, en délit de fuite, qui avait renversé un enfant de trois ans à La Grand Combe. / © IP3 PRESS/MAXPPP

L'enquête s'annonçait très difficile tant les indices étaient faibles. Mais à force de ténacité et quatre mois d'enquêtes, les gendarmes du Gard ont interpellé le chauffeur, en délit de fuite, qui avait renversé un enfant de trois ans à La Grand-Combe.

Par Olivier Le Creurer

Délit de fuite


Le 17 juin, vers 13h45, dans une zone limitée à 30 km/h, une voiture seule percutait un enfant de 3 ans rue de la Clède sur la commune de La Grand-Combe et prenait la fuite. Rapidement secouru par les sapeurs-pompiers, l'enfant, gravement blessé, était transporté par l’hélicoptère de la sécurité civile sur le service réanimation du centre hospitalier Lapeyronie à Montpellier. L'enfant aurait été traîné sur plusieurs dizaines de mètres par la voiture.

 
 

Appel à témoin


La gendarmerie du Gard lance un appel à témoin. Très bien relayé par les réseaux, il ne va cependant pas être très fructueux. A cette heure-là, un dimanche, il n'y avait personne dans les rues du village. Les gendarmes ne disposent que de quelques secondes de vidéo surveillance fournies par la mairie de Grand Combe, au nord d'Alès. Difficile à exploiter sauf par l'Institut de recherche criminelle de Cergy Pontoise. Ces experts vont réussir à définir le type de voiture qui a percuté l'enfant. Il s'agit d'une Peugeot 207 bleue 5 portes.

Mais il y en a 660 dans le département du Gard


"Mais il y en a 660 dans le département du Gard," explique le Colonel Baudoux, commandant adjoint du groupement de gendarmerie du Gard. Commence alors une enquête d'environnement autour de chaque véhicule. Un travail de fourmi, "de bénédictin", assure même un enquêteur à Midi Libre. Il s'agit à chaque fois de savoir où était le véhicule ce dimanche 17 juin et par qui il était conduit.
 

Travail de fourmi


Les enquêteurs de la compagnie d'Alès recherchent une 207 avec des enjoliveurs en métal. Mercredi 17 octobre, dans le nord du département, les enquêteurs interpellent deux personnes et les placent en garde à vue. Un père et son fils d'une vingtaine d'années qui étaient dans le véhicule au moment des faits. Le fils conduisait. Il dit avoir paniqué pour expliquer son délit de fuite. Il a été mis en examen, et placé sous contrôle judiciaire.

Depuis les faits, l'enfant, Enzo, âgé de trois ans, se remet doucement de ses blessures.
 

Sur le même sujet

Incendie de Rouen : polémique à l'USAP sur le maintien du match de rugby de Pro D2

Les + Lus