• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Ligue 1 : une victoire de tous les records pour le Nîmes Olympique

illustration / © PASCAL GUYOT / AFP
illustration / © PASCAL GUYOT / AFP

Après sa victoire 3 buts à 1 contre l'Olympique de Marseille hier soir, le Nîmes Olympique est l'une des surprises de ce début de championnat. Un trouble-fête estival qui en profite pour faire également tomber quelques vieux records après 25 ans d'absence au plus haut niveau.

Par Walid Kachour

Après 25 ans d'absence dans l'élite, le stade des Costières avait un parfum des grands soirs.

Les joueurs de Bernard Blaquart ont signé un retour à domicile fracassant, en terrassant 3 buts à 1 une formation marseillaise dépassée dans tous les compartiments du jeu. 

Trois buts, une victoire au panache, un stade plein. la victoire des crocodiles nîmois hier soir ne souffre d'aucune contestation.

Pressing tout terrain, intensité dans les duels et volonté de vite se projeter vers l'avant à la récupération du ballon, tous les ingrédients d'un grand match étaient réunis hier soir.

Le résumé vidéo ici
 


Avec deux victoires en deux matchs, les gardois réalisent un sans faute.



Trois buts pour trois records 


Après la victoire inespérée la semaine dernière sur le terrain du SCO d'Angers 4 buts à 3 lors de la première journée, les crocodiles ont récidivé et fait tomber quelques vieux records.
 
  • Avec deux victoires en deux matchs, le Nîmes Olympique, promu de Ligue 2, commence ses deux premières journées par deux succès pour son retour dans l'élite. Une première depuis depuis la saison 1961/1962. A l'époque, Montpellier et Strasbourg avaient remporté leur deux premières oppositions pour leur retour au plus haut niveau. 
 
  • Avec 7 buts inscrits en 2 matchs, Nîmes est également la meilleure attaque de ligue 1, devant le Paris Saint-Germain et sa pléthore d'étoiles. Du jamais vu pour un promu depuis Sochaux version 1988/1989. 
 
  • Enfin, jamais un club qui était en Ligue 2 l'année précédente n'avait inscrit autant de buts en seulement deux journées depuis Strasbourg et ses 8 buts en 1977-1978. 

Cette année-là, les alsaciens finissaient le championnat à la troisième place.

Peut être de bon augure pour le Nîmes Olympique, plus petit budget de Ligue 1.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus