3 supporters lensois jugés pour des violences sur des policiers après Nîmes-Lens

Publié le Mis à jour le
Écrit par FD avec afp
Les Crocos acclamés par une foule en délire, vendredi soir au Stade des Costières, à Nîmes, lors du match de L2 contre Lens, gagné 4 buts à 2.
Les Crocos acclamés par une foule en délire, vendredi soir au Stade des Costières, à Nîmes, lors du match de L2 contre Lens, gagné 4 buts à 2. © F3 LR

Trois supporters du RC Lens qui ont blessé 5 policiers à l'issue du match de Ligue 2 contre Nîmes, vendredi soir, ont été placés sous contrôle judiciaire et seront jugés mi-juin, a-t-on appris de source judiciaire. Originaires du Pas-de-Calais, ils résident dans le Gard.


Les trois hommes sont convoqués le 13 juin devant le tribunal correctionnel de Nîmes et devront répondre d'outrage et de violence sur personnes dépositaires de l'autorité publique, ainsi que de rébellion, a précisé cette source, confirmant une information de Midi Libre.

Les trois hommes, originaires du Nord-Pas-de-Calais mais résidant dans le Gard, avaient été interpellés vendredi soir après le match.

"Une première altercation (avait éclaté entre eux) et les vigiles d'un bar du centre-ville", a relaté le procureur adjoint de la République à Nîmes, Stanislas Vallat.

La police municipale intervient dans un premier temps pour interpeller les trois individus, mais rapidement la police nationale est appelée en renfort pour maîtriser la situation" a-t-il poursuivi. "Trois policiers municipaux et deux policiers nationaux ont été blessés lors de cette intervention, les incapacités temporaires de travail (ITT) allant de 2 à 5 jours".


La préfecture du Gard avait interdit, vendredi soir, l'accès au stade et à ses environs aux supporters du RC Lens.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.