• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Bernard Cazeneuve à Nîmes-Garons sur le futur site de la sécurité civile

le ministre de l'intérieur en visite à Nîmes garons / © France 3 LR
le ministre de l'intérieur en visite à Nîmes garons / © France 3 LR

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, entérine la création de la base de sécurité civile sur le site de l'aéroport de Garons. La flotte des Canadair de Marseille Marignane s'intallera à l'été 2017 à Nîmes.

Par Laurence Creusot


L’aéroport de Nîmes-Garons accueillera au printemps 2017 la Base des avions de la sécurité civile (Basc), actuellement installée à Marignane Ce déplacement fait suite à une décision du ministère de l’Intérieur du 14 janvier 2013.

C'est un grand projet pour la France et un grand projet pour l'Europe", a déclaré Bernard Cazeneuve, soulignant que la base de Marignane était caractérisée par "des locaux qui n'étaient pas à la hauteur de l'ambition que nous avions".


Nîmes-Garons (30) : Bernard Cazeneuve pose la première pierre de la future base de la sécurité civile
Reportage F3 LR : E.Félix et S.Vicente - F3 LR

Le Groupement d'hélicoptères de la sécurité civile (GHSC) est déjà présent sur la plate-forme gardoise. Ce déménagement permettra de réunir les deux entités opérationnelles du Bureau des Moyens Aériens (BMA) de la Sécurité Civile sur un même site. À la centaine de personnes (110) présentent initialement sur le site de Nîmes, s'ajoutera un chiffre équivalent (96) de salariés issus de la base de Marignane.

Bernard Cazeneuve est venu poser cet après-midi, la première pierre de la future base de la sécurité civile sur le site de Nîmes-Garons aux côtés du maire de Nîmes Jean-Paul Fournier.

Bernard Cazeneuve devant le chantier de la base de la sécurité civile à Nîmes garons / © France 3 LR/E.Felix
Bernard Cazeneuve devant le chantier de la base de la sécurité civile à Nîmes garons / © France 3 LR/E.Felix


"La plateforme Nîmes-Garons est un pôle de développement important pour notre territoire. Nous sommes devenus incontournables sur les risques inondations et incendies et je souhaite que cette base devienne un pôle de référence et d'excellence à dimension européenne", a déclaré le sénateur-maire LR de Nîmes, Jean-Paul Fournier.

La future base doit être construite en 12 mois pour un coût de 16,8 millions d'euros.

Sur le même sujet

Sensibilisation à la sécurité routière à Nîmes

Les + Lus